Ton enfant à lunettes en 5 points désagréables

baby with glasses

Check-up de routine chez l’ophtalmo pour ton petit de deux ans et demi. Y voit-ti ben cet enfant-là? Réponse : non, pas pantoute. Tu dois te résigner : ton enfant portera des lunettes. Ok, la mère, v’là un nouveau combat qui commence…

Quand ton kid fait l’essai de ses lunettes, tu le trouves donc bien mignon. Et lui, il est tout fier d’être spécial et de montrer ça à ses amis de la garderie. Là s’arrête la lune de miel avec cet objet, qui se transforme en bébelle maléfique à la vitesse de la lumière.

Voici donc tes cinq petits découragements, exaspérations et même frustrations liés aux lunettes de ton bambin.

#1  Grafignes 101 ou 101 grafignes

Tu vas te rendre compte illico, une journée seulement après le port de ses lunettes, que cette patente est déjà grafignée à deux endroits dans son verre droit, et ce, en plein milieu, drette où son iris est enligné. Tu te demandes sérieusement comment il a pu faire son coup. Oh oui, t’as une belle garantie de remplacement chez l’optométriste, mais vas-tu prendre la chance de faire changer les verres maintenant, sachant très bien que d’autres égratignures s’ajouteront tout aussi rapidement?

Note : Attends de compter 101 grafignes avant de te servir de ta garantie.

#2  Sors ton Windex

Le nettoyage des fenêtres au printemps ne te satisfait pas? Rabats-toi sur les lunettes de coco! Tu auras la merveilleuse chance de polir à profusion du matin au soir. Si je te confirme que ses lunettes seront toujours sales, c’est parce qu’elles seront bel et bien TOUJOURS sales.

Note : Lors des soldes 2 pour 1 dans les lunetteries, gâte-toi. Comme ça, tu pourras alterner entre lunettes propres et sales. Ça va te donner un break de frottage.

#3  Des activités avec ou sans lunettes

Ton enfant vieillit et tu veux l’inscrire à des cours de quelque chose pour qu’il dépense sa folle énergie. Tu vois le problème arriver : que vas-tu faire avec ses lunettes?

Évidemment, pour la natation, tu laisses la chose au vestiaire, tout en sachant que ton enfant se plaindra toutes les deux minutes d’y voir que dalle.

Pour ce qui est du soccer, tu vois déjà le ballon arriver à pleine vitesse et lui écrapoutir les lunettes dans la face. Tu croises les doigts chaque fois pour que la monture reste en place et en vie.

Note : Inscris-le à un cours d’art, de chant ou de bricolage.

#4  Il « dépose » ses lunettes

Quand vient le temps d’enlever ses lunettes pour la nuit par exemple, ton enfant est toujours partant pour inventer une nouvelle façon de déposer sa monture. Tu remarques la fulgurante technique du lancer ou celle de la malhabile échappée au sol. Il y a aussi le très surprenant dépôt de lunettes direct sur les verres. Tu te rassures en te disant qu’il a l’imagination aussi fertile qu’un champ en été.

Note : Laisse-le faire.

#5  Les crises de larmes

As-tu déjà vu un enfant à lunettes pleurer? Ç’a l’air plus dramatique qu’un enfant qui n’en porte pas. Quand la machine part, ça se met à embuer, toi chose, comme un char en pleine pluie battante (dégivrage non inclus). La tempête se calme, mais le sel des larmes sèche sur les verres. Misère, encore un coup de Windex.

Après quelques mois de ce régime, tu vas voir, tu vas t’y faire. Ça entrera dans ta routine d’entretien (ménager)!

On a vu pire, je sais…

Brigitte
BRIGITTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *