Voici pourquoi je ne veux pas que vous achetiez du chocolat à mes enfants pour Pâques

little boy with chocolate in his face

Chers grands-parents/amis/beaux-parents/parrains,

Cette lettre est le fruit de plusieurs années de frustrations accumulées. Frustrations directement liées à cette célébration ayant lieu à la fin du Carême, selon le calendrier chrétien.

La fête de Pâques, dans notre société moderne du 21e siècle, est plutôt synonyme d’abondance que de résurrection du Christ. Et par abondance, j’entends TROP DE CHOCOLAT. Une p’tite chasse aux œufs, des bricolages plus ou moins cute, les décorations à la Pinterest – ça passe encore. Mais DE GRÂCE, cessez de vouloir bourrer nos enfants de sucre à l’infini! Afin de vous faire comprendre ma crissitude profonde, voici un léger palmarès qui l’explique avec des mots ben ben simples judicieusement choisis.

#1  Parce que tu donnes toujours ton chocolat à l’avance

À chaque année, la date de Pâques est bien inscrite sur le calendrier. Si tu n’as pas été assez vite à la caisse pop en début d’année pour recevoir leur plus belle version papier-boudiné-en-triangle-qui-tient-tu-seul-sur-ton-ilôt-de-cuisine de calendrier, sache que Google-de-sur-les-Zinternets peut te trouver la date de ladite célébration printanière en un simple clic. Ceci étant dit, pourquoi remets-tu TOUJOURS ledit chocolat non convoité à ma progéniture plusieurs jours/semaines à l’avance? Pis toi, le beau-frère, veux-tu ben me dire depuis quand 16h30 est le moment idéal pour que mes p’tits se bourrent la face de chocolat comme si leur survie en dépendait? La réponse m’échappe.

#2  Parce que tu ne m’as pas demandé mon avis

Sans vouloir t’offusquer, parfois je crois avoir un jugement légèrement plus aiguisé que le tien. Juste par rapport à mes propres enfants, je veux dire. Ça fait plusieurs années que je tente de camoufler ton MÉGA Jeannot Lapin en véritable-chocolat-au-lait de 1.50m de hauteur. En plus de ne fitter nulle part, comment penses-tu que ma mini de trois ans va réussir à engloutir tout ça avant sa puberté? Et m’as-tu demandé ma prédisposition à gérer les crises subséquentes résultant de la transformation de Jeannot en fondue au chocolat? Clairement, toi pis la madame-donneuse-spontanée-de-ballounes à l’épicerie, vous faites partie d’une conspiration.

#3 Parce que c’est pas bon pour ma ligne

Oui oui, tu as bien lu. Parce que clairement, à la quantité que mes chérubins reçoivent, je dois contribuer à l’ingestion des kilos de chocolat. T’sais, si je veux pas avoir à les refiler dans les bas de Noël! Les soirs de déprime, pendant LA semaine du mois ou juste pour manger mes émotions, je peux aller en prendre plusieurs bouchées en cachette sans que jamais mes précieux ne s’en rendent compte… Pis en plus de m’obliger à changer ma garde-robe au grand complet, tu me donnes mal au coeur, parce que le chocolat cheap qui goûte le carton, c’est pas mon fort. En connaissance de cause, tu pourrais pas offrir du chocolat noir fancy qui me donnera pas de flatulences? Au pire, attends le lendemain de Pâques (on n’est pas pressé, j’te jure!) pour les acheter, quand ils seront en solde.

Ça y est, c’est dit. Prends-le pas mal, mais si tu oublies le chocolat cette année, ça sera pas trop trop grave. On est encore en train d’écouler le stock de l’année dernière…

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *