En vouloir un autre

newborn at hospital

Ç’a toujours été clair dans ta tête, deux enfants, pas plus pas moins. Une famille typique de quatre. Après tout, la société est prévue pour des familles de quatre. Tout est plus facile à quatre. Pis tu as juste deux bras alors quoi faire avec trois enfants.

Sauf que là, tu regardes ton ventre. Le même bûché au gym pour être finalement ramené dans un état post-grossesse acceptable. Tu le contemples, nostalgique. Pourquoi il ne pourrait pas contenir la vie une dernière fois?

C’est en regardant le visage de ton plus jeune que tu te rends compte que des bébés tu n’en as plus et ça, tu n’es pas encore prête à l’accepter.

Pis si tu en avais un petit dernier, un autre bébé à aimer. Un autre enfant à voir grandir.

Es-tu prête? C’est une passe ou un besoin vital? Tu te questionnes, tu te remets en question.

Ton harmonie familiale va bien. Tout est rodé. Si jamais c’était une grossesse multiple? Si jamais y’avait des complications à l’accouchement? Si jamais ton futur enfant présentait des anomalies?

Es-tu prête à ça? Veux-tu risquer ça?

Pis les finances, tu y as pensé? C’est cher la garderie, l’école et compagnie. Un déménagement? Un changement de voiture?

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, rien n’est clair. Je vais continuer à rêver de ce dernier bébé sans savoir s’il habitera un jour mon corps ailleurs que dans ma tête.

Émilie Verret
ÉMILIE VERRET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *