La revanche de papa : voici la lettre que j’aurais voulu lire avant de me séparer

depressed father alone in kid room

À toi qui regarde ton couple en chute libre,

S’il ne s’est pas déjà écrasé, il faut que tu saches certaines choses.

Tu auras entendu les récits de plusieurs qui prétendent que la séparation a été  la meilleure décision de leur vie et qu’ils sont mieux depuis. Je veux bien croire que ces constats pourront subvenir dans le futur, mais dans l’immédiat, avant que nous ne flanche, il faut que tu saches que c’est toi le filet, c’est toi qui doit le rattraper, le sauver ton couple.

Lorsque tu te sens seul, rappelle-toi que tu as sauté en tandem. Rappelle-toi que ton couple, c’est aussi une équipe et dans une équipe, tant qu’il reste un joueur motivé, l’équipe a toujours une chance de survie.

Il faut que tu saches aussi qu’une fois séparé, tu ne seras plus le papa à temps complet que tu es. Tu seras 50% papa/50% négociateur avec ton ex, 50% papa/50% absent.

Il faut que tu saches qu’être témoin de toute la vie de ton enfant, et pas juste la moitié, a une valeur qui mérite le prix de bien des épreuves et des obstacles dans ton foyer.

Il faut que tu saches que le 50% papa/50% homme-libre frappera durement quand ton enfant, l’incarnation de ton cœur, ta priorité, te freinera quand tu souhaiteras profiter de ta nouvelle liberté.

Il faut que tu saches que ces mercredi et jeudi durant lesquels la meilleure partie de ta vie prendra hebdomadairement une pause ne te paraîtront interminables.

Il faut que tu saches que l’impact sera grand quand tu cesseras de dire: « est-ce que maman », pour t’assurer de dire: « est-ce que TA maman ». Ces deux lettres qui attribueront le mot maman comme sa possession et non un mot d’affection, de proximité. ??

Il faut que tu saches tout ça et beaucoup plus pendant qu’il y a encore ne serait-ce qu’un semblant d’étincelle dans ton couple parce qu’une fois que tu auras abandonné, que tu auras frappé le sol, tu regretteras de pas avoir tenté d’ouvrir ton parachute à temps.

 

Louis-Philippe Couto
LOUIS-PHILIPPE COUTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *