Les 3 types d’individus que tu détestes croiser quand t’es enceinte

angry pregnant woman

Depuis quelques semaines, tu as la chance de porter la vie en toi. De jour en jour, ton joli ventre s’arrondit. La majorité du temps, tu te sens belle et fière d’arborer ton bedon rond. Par contre, on va se le dire, y’a des fois où cette partie de toi suscite clairement plus d’attention que ce que tu es prête à recevoir. Au travers les jolis sourires que tu croises en guise de compliment, tu as également à gérer une autre catégorie de personnes. Parmi ceux-là, laisse-moi te présenter trois types d’individus que tu risques de croiser sur ton chemin (et sur celui de ta bedaine !).

#1  Celui qui s’obstine sur ton nombre de semaines 

Tu fais ton épicerie tranquille en cochant allègrement ta liste. Tout va bien, t’sais. C’est là que tu croises un charmant individu amadoué par ta belle bedaine. Par souci de gentillesse, il se permet de te demander à combien de semaines tu es rendue. C’est gentil, pour vrai, qu’il s’intéresse à ton univers et qu’il valorise ta maternité. Ça fait que tu lui réponds candidement, sans peur. C’est drette-là que ça commence. L’individu se met à te dire que c’Est IM-POS-SI-BLE que tu en sois JUSTE rendue là. Qu’avec la bedaine que t’as, t’es sûrement plus avancée que ça ! Gentiment, tu lui réponds que « non, t’en es bien rendue à ce nombre de semaines-là…». Tu risques alors de te faire répondre que d’abord, c’est clair qu’il y en a deux ! En riant poliment, tu tenteras d’expliquer qu’à l’échographie, il n’y en avait pourtant qu’un seul. Rien à faire, cet être devant toi ne te croit tout simplement pas. Soit que tu trompes dans ton nombre de mois, soit que les médecins ont juste pas vu, c’est comme rien ! Tout ce que je peux te dire ma belle fille, c’est de prendre une grande respiration. Ça t’évitera de lui envoyer en pleine face qu’à ce que tu saches, c’est toi qui l’as fait cet enfant-là ! Ah pis… si jamais t’as pas pu t’en t’empêcher, t’auras le droit de mettre ça sur le dos des hormones !

#2  Celui qui ne peut s’empêcher de toucher

Prépare-toi ma chérie. Y’a des gens qui sont persuadés que ton ventre est devenu propriété publique maintenant que tu es enceinte. Inévitablement, comme tu contribues au développement du nombre d’individus sur la planète, ils détiennent un certain droit quant à ce petit bout de corps qui s’étend ! C’est ainsi que sans scrupule, tu te retrouveras parfois avec une main (inconnue) qui te caresse le ventre. Ah, pis toute les raisons sont bonnes pour le faire ! C’est beau, c’est plein de vie, ça porte chance… Name It ! On apprend aux enfants à regarder avec les yeux … mais y’a clairement une gang qui a oublié d’appliquer ce commandement pour eux-mêmes. Je te rassure tout de suite : c’est tout à fait normal de te sentir légèrement (voire beaucoup) agressée par ce type de comportement. Si tu veux te gâter un peu, réponds que t’es pas enceinte à la prochaine personne qui se sentira le plein droit de se sacrer les mains sur TON corps!

#3  Ceux qui doivent absolument te raconter leur histoire

Voir une femme enceinte ramène inévitablement à nos propres souvenirs de cette période de notre vie. C’est vrai que c’est plaisant parler de grossesse et d’accouchement pis d’échanger sur nos réalités. C’est vrai, mais à une condition : QU’ON SE CONNAISSE! Y’a pourtant une gang qui trouve que ce serait bien égoïste de te priver de leur expérience de la situation. Je te préviens donc qu’il est possible qu’un jour, en attendant ton café dans la ligne d’attente, on juge pertinent de te demander si toi, « t’as des hémorroïdes parce que ma fille qui a été enceinte l’année passée en a eu dès le début, elle ! ». Ah ! Pis ça se peut aussi que la dame à côté de toi à la pharmacie trouve l’endroit parfait pour te raconter comment ELLE a vécu ses premières vergetures. Tu peux aussi prévenir ton chum. Parce que c’est dans le possible qu’un papa plein de compassion ait envie d’échanger avec lui sur sa vision du corps qui donne la vie ! Y’a un proverbe qui dit que ça prend tout un village pour élever un enfant… ils n’ont juste pas compris que ça ne s’appliquait pas à la mère aussi … !

Inévitablement, y’a une dizaine d’autres types de gens que tu croiseras durant ta grossesse et qui viendront chatouiller en toi ton système nerveux. Je te laisse les découvrir par toi-même parce que t’sais… je ne voudrais pas te gâcher toutes les surprises de la grossesse!

Phonzine
PHONZINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *