Je suis une maman sans amis

mother alone with stroller in park

Je suis de celles qui affirment souvent qu’elles n’ont pas d’amis, qui aiment être seules quand la routine le permet et surtout depuis leur accouchement. J’ai évidemment quelques amis avec qui j’ai gardé contact au travers des années, mais ils sont rares et précieux. Ce que je veux dire, c’est que depuis que j’ai des enfants, j’ai volontairement choisi de minimiser mon cercle d’amis. Et je sais que je peux appeler ceux qui restent en pleine nuit lorsque je suis sur le point de m’effondrer parce que le p’tit ne dort pas depuis des jours ou parce que je suis juste à bout de nerfs et qu’ils viendront. Au même titre que je peux les appeler en hurlant de bonheur à cause d’une bonne nouvelle. Ces amis-là savent aussi que je ferais pareil pour eux.

Mais je n’ai pas, comme la plupart des gens, de soupers d’amis, de soirées interminables autour d’une bouteille de vin ou de sorties improvisées. Ma vie sociale a souvent été composée de mon cercle du moment, soit ma famille ou mes collègues de travail, selon le cas. Et croyez-moi, je ne manque pas de social pour autant.

J’ai décidé d’être cette maman sans amis parce que je suis de nature solitaire. Parce qu’un soir de congé, j’aurais tendance à commander quelque chose sur le fly, prendre un bain, me faire un masque, m’offrir du temps juste pour moi quand ma marmaille est couchée.

J’ai décidé d’être cette maman sans amis parce que je suis trop occupée. J’aime avoir mille et un projets, investir mon temps libre dans mes passions et profiter au maximum du temps avec mes enfants pendant qu’ils sont encore dépendants de maman et papa.

J’ai décidé d’être cette maman sans amis parce que je suis de celles qui aiment sortir seules et ne pas attendre d’avoir des amis disponibles pour le faire. Pis même si j’ai un mari extraordinaire, j’ai besoin de mes moments à moi; magasiner seule, aller au cinéma seule et pourquoi pas partir en voyage, seule.

J’ai décidé d’être cette maman sans amis et je fête ma fête toute seule chaque année. Même ma famille ne parvient pas à s’accaparer cette soirée solitaire là. C’est ma journée à moi, à personne d’autre.

Évidemment, ça me manque parfois d’avoir des tonnes d’amis. Quand je pense à ma vie avant d’avoir des enfants. Mais je réalise rapidement à quel point ce mode de vie me convient. Je réalise à quel point je suis heureuse de pouvoir profiter de chaque petit moment avec mes enfants parce qu’ils grandissent si vite. De prendre aussi du temps pour moi dans ces journées folles après le boulot ou de la routine parentale.

Parce que pour moi il y a un temps pour tout. J’ai choisi d’être la maman sans amis parce que ma priorité n’est pas là pour le moment. Et ça me plaît.

Julie Gagnon
JULIE GAGNON

3 thoughts on “Je suis une maman sans amis

  1. Catherine Répondre

    Je suis pareille pareille à Julie. Mais des fois, il me manque une véritable amie proche qui me comprend! Julie veux-tu le devenir? 😉

  2. TheFeministCat Répondre

    Pathétique. L’exemple que ça donne aux enfants – ne pas avoir de vie – est encore plus pathétique que la situation en elle-même.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Ce commentaire me semble une belle définition du jugement gratuit. Pour un chat féministe, t’as l’air d’en connaître, des vérités sur la vie. Je dis ça de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *