À toi, la carriériste qui aime la maternité plus que prévu

sad business mom with baby

Tu avais une vie parfaite pour toi. Une vie dans un bel appartement du centre-ville, avec ton chéri, tes beaux ongles manucurés, tes délicieux cafés lattés tranquillement sirotés dans des endroits branchés, tes lunchs au resto tous les midis, tes 5 à 7 entre amis, tes sorties en amoureux, tes voyages plusieurs fois par année, ta carrière stimulante qui décollait.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des monde quand ton chéri t’a annoncé qu’il était prêt à fonder une famille. Bien que tu étais emballée par ce nouveau projet, chaque mois où Mère Nature cognait à ta porte, ton coeur balançait entre la tristesse et le soulagement car, inévitablement, ta maternité entraînerait pour conséquences que ton bel appartement deviendrait soudainement trop petit, ta liberté prendrait un solide coup dans les côtes, tes beaux vêtements ne te feraient plus et les dossiers qui te tenaient à coeur allaient être transférés à un collègue. Tu voulais des enfants bien sûr, mais qu’adviendrait-il de cette vie que tu aimais tant?

Puis les mois ont passé et un petit bébé a finalement fait son arrivée dans votre cocon. Tu admirais les mères au foyer parce qu’avouons-le, quand chéri a repris le travail, il t’arrivait d’être un peu jalouse. Tu aurais parfois aimé toi aussi revêtir tes vêtements d’avant pour te rendre, Starbucks à la main, à ton bureau du centre-ville pour te plonger corps et âme dans des dossiers complexes. En effet, malgré toute ta bonne volonté, les journées à t’occuper d’un poupon te semblaient parfois un peu longues et barbantes.

Alors que tu pensais déjà à ton retour au travail, étant profondément convaincue de ne pas être taillée pour ce rôle de mère à la maison, ton petit trésor s’est mis à sourire de plus en plus fréquemment, à éclater de rire, à gazouiller, à se déplacer et à explorer les recoins de la maisonnée. Au fil des semaines, il t’épate de plus en plus. Chaque jour, tu observes sa personnalité se façonner. Le regarder se développer devient ta plus grande fierté et tu applaudis chacun de ses accomplissements.

Peu à peu, tu réalises que tu veux être là pour chacune de ses premières fois et pour tous ces petits moments précieux si vite passés. Tu veux lui donner son bain chaque soir puis prendre le temps qu’il faut pour le cajoler avant la nuit. Tu veux prendre tout le temps du monde pour l’admirer quand il se réveille au petit matin. Tu veux jouer avec ses jolis orteils à chaque changement de couche. Tu veux le bercer tranquillement lorsqu’il n’arrive pas à dormir. Tu veux panser ses bobos. Tu veux lui apprendre les couleurs de l’arc-en-ciel et les lettres de l’alphabet. Tu veux inventer de nouveaux jeux et lui raconter des histoires. Tu veux applaudir ses premiers pas. Tu veux être à ses côtés le plus souvent et le plus longtemps possible.

C’est là que la réalité te frappe de plein fouet. Contre toute attente, toi, femme de carrière, tu adores cette vie de mère à la maison.

Comment expliquer sinon que toi qui n’as jamais aimé cuisiner, tu te surprennes maintenant à concocter de petits plats variés en plus de préparer mille et une purées pour bébé? Comment expliquer sinon que tu connais par coeur environ 2490124 comptines pour enfants? Comment expliquer sinon que tu t’ennuies quand le petit dort? Comment expliquer sinon que tu trouves maintenant si dur de quitter la maison? Comment expliquer sinon que tu aies souhaité prolonger ton congé de maternité de quelques mois? Comment expliquer sinon que tu te surprennes à te dire “et si c’était réellement ça, la plus merveilleuse de toutes les carrières”?

Comme quoi il y a juste les fous qui ne changent pas d’idée…

Steph F.
STEPH F.

Une réflexion sur “À toi, la carriériste qui aime la maternité plus que prévu

  1. Tripp Répondre

    Wauquiez est accusé de révéler, par ces attaques personnelles, un tempérament agressif et exagérément carriériste, prêt à n’importe quelle bassesse pour parvenir à ses fins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *