Pourquoi les enfants n’ont plus le temps d’avoir du fun les soirs de semaine

unhappy kid brush his teeth

C’est un fait, depuis que tes enfants vont à l’école (et possiblement ben avant), ils n’ont plus trop le temps d’avoir du fun les soirs de semaine pour cinq malheureuses raisons.

#1  Parce que tu finis de travailler trop tard pis que tu restes jammée dans le trafic

Il y en a qui disent qu’on est à l’ère de la conciliation travail-famille et que c’est maintenant un jeu d’enfant de conjuguer la job, les p’tits pis tout ce qui vient avec. On va se le dire, la vérité c’est que la seule personne qui tente en vain de concilier quelque chose, c’est toi, le parent moderne qui court comme une poule pas de tête tous les soirs de semaine entre le bureau, la garderie, l’école, la maison, le trafic pis la préparation du souper. Ceci étant, t’arrives chez vous à 17h30 le soir avec les bras plein de boîtes à lunch remplies de plats à laver et de sacs à dos bourrés de devoirs à faire et quand tes enfants franchissent le pas de la porte derrière toi, il leur reste une heure et demie top chrono avant d’aller se coucher.

#2  Parce qu’il faut que tu te tapes la préparation du souper en 48 étapes faciles

Sur l’heure et demie qu’il vous reste à passer en famille, tu passes une grosse demi-heure à esquiver l’envie de tes enfants de jouer à Puissance 4 avec toi pour cause de souper en quarante-huit étapes faciles à préparer. Tu pourrais très certainement saprer une tranche de jambon entre deux tranches pain, mais comme le guide alimentaire adore te rappeler que les charcuteries sont bourrées de nitrites et qu’un enfant ne grandit pas sans carottes, tu te fais un devoir de préparer des bons petits plats santé soir après soir après soir quitte à jeter dans le feu le tiers du temps que t’as à passer avec tes p’tits.

#3  Parce qu’il faut qu’ils clanchent leurs maudits devoirs

Le souper étant derrière vous, c’est maintenant le temps des devoirs. Tes enfants sont au primaire, mais des fois, quand tu t’attardes à la liste infinie de leçons et de « preuves d’études » qu’ils doivent clancher, tu te demandes sincèrement si un autobus ne vient pas les cueillir pour les amener à l’université après que tu les aies droppés devant l’école primaire de ton quartier. Après huit heures passées à l’école, ils doivent se taper trente minutes de devoirs sur les quatre-vingt dix qu’ils ont de lousse. Même si tu en saisis la pertinence, quelque part, il t’arrive régulièrement de te dire que c’est un non-sens.

#4  Parce que tu refuses de sauter le bain

Alors qu’il ne reste plus que quinze minutes avant d’aller au lit pour s’entertainer et passer un heureux moment en famille, tu call l’heure du bain; ce à quoi tout le monde répond par un tonnerre de protestations. C’est vrai qu’on est l’hiver, qu’il a fait moins vingt toute la journée et qu’il est évident que tes p’tits n’ont pas sué une seule seconde depuis leur réveil mais pour toi, c’est fondamentalement impossible de skipper l’heure du bain pis de se laver à la mitaine rien que pour une fois.

#5  Parce que tu vas le payer cher si tu les couches quinze minutes plus tard

À 19h00, quand tu constates que le temps a filé trop vite et que vous n’avez même pas pu bénéficier de trois minutes et quart pour vous coller dans le divan, question de vous rappeler que la vie de famille n’est pas rien qu’une course qui prend fin quand tout le monde dort, il t’arrive d’envisager de coucher tes p’tits quinze minutes plus tard pour enjoyer un peu le moment. C’est à peu près là que tu te rappelles leur humeur de cauchemar le lendemain de la dernière fois qu’ils se sont couchés passé le cap ultime de 19h15 et tu te ravises.

La vie va vite et il n’y a pas de solution miracle pour gagner du temps un mardi soir. Mais si tout le monde faisait son bout de chemin, il y a fort à parier qu’il y aurait moyen de débrayer une couple de minutes quotidiennement pour avoir du fun avec tes p’tits.

Tu ne peux probablement pas finir de travailler à trois heures de l’après-midi pour sauver le trafic et gagner du temps, mais dis-toi bien qu’un pâté à la viande St-Hubert pis des sandwiches au jambon, une fois de temps en temps, ça ne tue personne. Pas plus que de sauter le bain une ou deux fois par semaine au mois de janvier.

Si tu crains l’humeur de tes p’tits en les couchant plus tard le soir, ce serait peut-être pas fou non plus de leur en parler; ils sont pas mal plus wises que tu penses et ils sont en âge de comprendre que s’ils font ça comme des kings, ben le lendemain, ils vont enfin pouvoir se coucher passé 19h15 le soir.

Pis pour ce qui est des devoirs, ce serait le fun qu’on s’entende pour de bon, les parents, les profs pis les jeunes pour doser ça et, tous ensemble, donner la chance aux enfants d’avoir du fun les soirs de semaine.

 

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *