Ma fille, je ne suis pas prête

mother and daughter hug

Aujourd’hui, tu as eu tes premières règles, tes menstruations, la visite de mère nature. Appelle ça comme tu veux, aujourd’hui, tu ne seras plus jamais comme avant, aujourd’hui tu peux devenir maman toi aussi. Aujourd’hui mon rôle de mère change et j’ignore si je suis vraiment prête.

On en a jasé, on en a discuté. Depuis que tu es toute petite, tu me poses une panoplie de questions et je t’ai toujours répondu le plus honnêtement possible en respectant ton niveau de compréhension et en utilisant les mots justes. La sexualité n’a jamais été un sujet tabou chez nous. Aujourd’hui, elle devient réelle et tangible. Maintenant, encore plus qu’avant, quand tu vas me questionner, ma voix intérieure va se demander si cette question vient d’une expérience récemment vécue ou uniquement de ta curiosité. Mes réponses seront de plus en plus construites en fonction de la possibilité que tu as déjà commencé à explorer, à essayer. Je ne suis pas prête.

On en a jasé, on en a discuté. Je savais bien que ça viendrait, dans un futur lointain, à un moment donné. Qu’éventuellement, un jour, ton corps serait prêt à procréer. Mais c’était toujours plus loin, plus tard, quand tu serais plus grande, pas mal plus grande. Pas maintenant, pas là, pas aujourd’hui.  J’ai l’impression qu’hier encore tu t’endormais dans mes bras en tournant une mèche de mes cheveux entre tes doigts. Puis tout d’un coup, je dois réellement prendre les abeilles et les fleurs au sérieux. Je ne suis pas prête.

On en a jasé, on en a discuté. On riait quand je t’expliquais pourquoi on appelait ça la visite de mère nature. Je ris moins. Et pourtant, je le sais bien que c’est normal, que c’est la puberté, que c’est une évolution naturelle de la vie. Pourtant aujourd’hui, je me demande si j’ai bien cerné le sujet, si je t’ai assez expliqué les bons et les mauvais côtés, si je t’ai fourni assez d’informations pour que tu puisses t’épanouir et établir tes limites. Je sais que je ne pourrai pas toujours être là et j’espère de tout cœur avoir répondu adéquatement à toutes tes questions.

On en a jasé, on en a discuté. Tu te transformes en une jeune femme accomplie. Je sais bien que tes premières règles ne viennent pas automatiquement avec une première relation de couple, mais c’est quand même le signe que ça approche.

Aujourd’hui, tu as eu tes premières menstruations. Je te promets que je continuerai de répondre à tes questions, que je t’appuierai dans tes choix, que je serai là pour toi quand tu auras besoin de moi. Aujourd’hui, tu es ma fille, tu es ma coccinelle d’amour, tu es femme et un beau jour, tu pourras  devenir mère. Puis, tu viendras me voir quand ta fille aura ses règles en me disant que tu n’es pas prête et je te répondrai qu’on ne l’est jamais, mais qu’on s’adapte.

Maintenant, je suis prête.

Lily Côté
LILY CÔTÉ

Une réflexion sur “Ma fille, je ne suis pas prête

  1. Weezie Répondre

    merci pour ce texte… ca vient de m’arriver aujourd’hui… et ouf!.. ma puce.. déjà rendue là.. Votre texte m’aide un peu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *