Fais-toi la promesse d’être heureux, mon bébé

happy kid smile

Mon petit homme,

Je te regarde grandir avec ton petit air enjoué, tes yeux rieurs à la vision teintée de rose. Tu inspires tout le monde qui te côtoie à sourire davantage, à mettre la vie sur pause ne serait-ce qu’une minute pour rire avec toi, tu es une vraie source de bonheur facile. Encore très naïf devant la réalité du monde dans lequel on vit et la négativité des gens malheureux, du haut de ton un an, tout est encore magique pour toi. Toutefois, je redoute déjà le moment où en grandissant, je ne pourrai plus protéger cette belle naïveté et qu’elle s’effacera tranquillement en te rendant plus vulnérable aux malheurs des autres.

Mais, mon amour, promets-moi d’être heureux sans te comparer aux autres. Sois heureux avec ce que tu as tout en continuant à travailler pour ce que tu veux. En se comparant, on envie les biens, les rêves d’autrui et je te garantis qu’envier ne fait pas partie des ingrédients de la recette du bonheur.

Promets-moi d’être heureux et de prendre le temps de connaître les gens plutôt que de les juger par les ouï-dire de tous et chacun avant même de leur avoir adressé un mot. Les gens malheureux croient aux rumeurs, les créent et les répandent, aussi destructrices soient-elles. Écraser les autres pour se remonter les nourrit, les passionne. C’est triste, ne crois-tu pas?

Promets-moi de répondre à leurs coups de poignard avec une tonne de sourires et un magnifique bouquet de fleurs; tente plutôt de comprendre les raisons de leurs gestes amers et crus. S’abaisser à leur niveau ne t’amènera à nulle part d’ensoleillé.

Mon enfant, fais-moi la promesse de t’ouvrir aux gens, de les aider, de partager et de te donner. Beaucoup trop d’adultes sont centrés sur eux-même et cela les empêche de partager des instants de joie simples et doux.

Promets-moi de toujours voir du positif, peu importe l’ampleur de la tempête que tu auras à traverser. Tu en ressortiras plus fort, plus authentique, plus inébranlable que ceux en charge de cette tempête.

Mon garçon, fais-toi la promesse d’être heureux pour toi et comprendre que leur méchanceté provient de leur chagrin intérieur et non de ton petit être. Fais-toi donc un cadeau et pardonne-leur afin de conserver ton âme étincelante.

Sois heureux mon petit homme, car lorsque tu es heureux avec ta propre vie, être heureux pour les autres vient tout naturellement, même pour ceux qui t’auront blessé.

Signé : Josée Ouellette

Josée Ouellette
JOSÉE OUELLETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *