La revanche de papa : à toi la mère, je promets

man kiss forehead's woman

À toi la mère, je promets.

Je promets de prendre soin de ton enfant comme s’il était le mien. De lui consacrer toute l’attention et le temps qu’il mérite. De contribuer à son développement et son épanouissement et me nourrir du bonheur qui te comble.

Je promets de t’aimer tendrement, passionnément, sexuellement, follement. T’aimer sous toutes tes coutures et tes réflexions parfois décousues. T’aimer sans compromis, sans réserve, sans retenue, sans pudeur. T’aimer et le crier à tue-tête à m’en disloquer les cordes vocales et m’en écorcher le larynx abritant l’écho de mon amour.

Je promets de rendre chaque journée spéciale, rendre la vie festive, de ne jamais prendre pour acquis ce que tu me concèdes. De m’éblouir à chaque sourire volé, fondre devant tous les rires que je te soutire et m’émerveiller quand tes yeux brilleront. De vivre nos ébats démesurément et m’euphoriser des orgasmes découlant de ceux-ci.

Je promets de t’accepter malgré tes contradictions, ton humeur en dents de scie, tes émotions éclatées, tes sentiments éclectiques. De ne pas faire de remarques déplaisantes sur ta rouge période et de m’adapter aux effets qu’ont les hormones.

Je promets que tu seras le livre que je lirai avec attention quotidiennement. Celui dans lequel nous écrirons nos chapitres. Celui dont j’effleurerai délicatement les pages et dans lequel je replongerai allègrement, inlassablement.

Je promets d’essayer de te comprendre, d’être attentif, de placer ton bien-être en avant-plan, d’avoir ton bonheur dans ma ligne de mire continuellement. Faire couler ton bain, mettre ta robe de chambre dans la sécheuse, te donner des fleurs les 13 et  15 février,  masser tes pieds meurtris par l’escarpin, ne pas toucher tes chips préférées. Je promets d’être dévoué à toi.

Je promets de ne jamais baisser les bras. Quand sévira la tempête sur nos êtres, quand s’abattra la foudre sur nos têtes, quand tremblera la terre sous nos pieds, je serai le pilier sur lequel t’accrocher en attendant le retour de temps plus paisible.

À toi la mère, je promets de t’attendre, en silence, caché dans l’ombre.

Michael Melvin
MICHAEL MELVIN

2 thoughts on “La revanche de papa : à toi la mère, je promets

  1. isabelle Répondre

    wow…quel texte touchant et inspirant. Il y a peut d homme qui pense ainsi malheureusement.
    Tu fais rêver avec ton texte.

  2. serge cote Répondre

    je te promet de ne Jamais te promettre ,
    pour ne jamais brisé ton coeur ,
    juste faire du mieux que je peut …

    quesce quond fait quand ont veut du sucre a la creme ? ont s ‘en fait !!!
    le bonheure ne dépend pas des autres ,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *