Arrête d’essayer de maigrir et commence à prendre soin de toi

depressed woman in front of mirror

Depuis le premier janvier, tout comme toi, j’en ai vu des résolutions de perte de poids défiler sur le fil de mes réseaux sociaux. Des « je veux perdre trente livres pour mon voyage dans le sud en février », à des inscriptions en masse dans les gyms pour brûler les livres prises durant le temps des fêtes.

C’est pareil chaque année. Ce n’est pas pour rien qu’on voit autant de publicités et de promotions pour la satanée remise en forme. « Perdez vingt livres en trois mois grâce à notre méthode miraculeuse ». Ça recommence en mai pour le summer body et en septembre pour le retour à l’école. Disons-le simplement, la remise en forme, c’est une industrie.

Attends, je ne suis pas en train de te dire que je suis contre le principe. Loin de là! Prendre soin de sa santé, il y a personne qui peut être contre ça. Avoir de saines habitudes de vie non plus.

Et comme toi, j’ai déjà pris des résolutions comme celles-là bien que trop souvent.

Là où ça blesse, c’est lorsque l’on réduit toutes ces affaires-là à une simple histoire de maigrir et de chiffres sur la balance. Que l’on te fait croire que tu seras plus heureuse parce que tu seras mince. Qu’on te vend toutes sortes de produits miracles en te promettant la lune moyennant une somme astronomique.

Et ça, c’est quand on ne te culpabilise pas avec tes supposés kilos en trop. Toi, la jeune maman qui vient d’accoucher et qui veut retrouver sa shape d’avant et toi, celle qui court dix-huit heures par jour avec le travail, la garderie, l’école et la gestion du chaos quotidien. On te fait sentir que tu es paresseuse parce que tu as pris du poids ou que tu n’arrives pas à le perdre. Et on appuie sur le piton encore et encore.

Combien d’argent as-tu déjà gaspillé dans des pertes de poids infructueuses? Combien de fois t’es-tu découragée en voyant l’ampleur de la tâche et en ne pouvant maintenir le cap?

Et si, tu changeais la donne un peu cette année? Si, au lieu de vouloir perdre du poids, tu te donnais comme objectif de t’occuper de ta santé? Juste de prendre soin de toi. De t’accorder du temps et de te prioriser un tout petit peu. De la façon que tu voudras.

En oubliant les satanés chiffres et la mauzusse de balance qui t’obsède et qui ne te donne jamais le chiffre que tu veux. Parce que t’sais, elle ne se rendra jamais à 0.

En souhaitant d’être mieux dans ta peau et de te sentir bien un peu tous les jours. En faisant des petits pas au quotidien. En visant l’amélioration au lieu de la perfection. En arrêtant de te comparer au voisin. Parce que tu as ton propre chemin et qu’on part tous d’un endroit différent. Au lieu de partir en peur et de tout vouloir changer en une semaine.

En prenant le temps de t’informer pour acquérir des connaissances durables et te créer ta propre opinion sur ce qui touche à ta santé, à ton bien-être. Parce que c’est toi qui te connais le mieux.

Et si tu te donnais le droit de reculer parfois? Parce que ça fait partie de la vie, sans être un échec. Et que ça ne fait pas de toi quelqu’un de moins bon.

Et aussi de célébrer tes victoires, aussi minimes soient-elles à tes yeux. Tu auras déjà fait plus qu’hier et moins que demain et tu as le droit d’être fière de toi.

Et si tu t’entourais de gens qui ont ton bien-être à cœur et qui t’encourageront quand tu douteras de toi. Et que tu écartais ceux qui sont négatifs et qui te critiquent à mots couverts. Parce que ton temps est trop précieux pour le perdre de cette façon.

Je ne sais pas pour toi, mais ça me semble beaucoup plus réaliste dans notre vie folle de tous les jours. Parce que c’est loin d’être simple de prendre soin de soi. C’est même difficile et souvent terrifiant. Mais en avançant tout doucement, c’est déjà plus facile.

Sans être une proposition de plan en béton, ça me permettra, pour ma part, d’entamer l’année beaucoup plus sereinement. Et toi?

Vronique Martel
VRONIQUE MARTEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *