Ta vie de maman séparée et ta pauvreté de salariée

poor concept

Les temps sont durs. Tu vis de paie en paie. Et encore. Parfois tu empruntes un peu d’argent pour être capable d’arriver à ta fin de mois.

Pourtant tu as un bon emploi, une maison, une voiture. Tu es en santé, tes enfants pratiquent des sports d’élite. Il n’y a aucune raison pour toi d’avoir des difficultés financières!

La réalité, c’est que malgré ton emploi et un salaire raisonnable, tu ne manges à ta faim qu’une semaine sur deux. Celle de ta semaine de garde partagée.

Parce que tu ne veux pas perdre le peu qui te reste, tu portes les mêmes vêtements depuis des années, tu n’achètes que des équipements usagés et quand le besoin se fait sentir, tu vas cogner à la porte de l’aide alimentaire. Il n’y a pas que ta bouche à nourrir.

Tu te sens un peu comme un imposteur. Tu pourrais vendre la maison, retirer les enfants de leur activités favorites, vivre plus près de ton travail. Il y a plein d’options que tu pourrais suivre pour te remettre plus rapidement sur pied mais tu en as tellement perdu ces derniers temps que le peu qui te reste, tu aimerais le garder.  Tu le sais bien par contre que cette période difficile que tu traverses présentement ne durera pas. Bientôt, ça ira.  Et si ça ne s’arrange pas, à ce moment-là, tu vendras la maison.

Pour l’instant, tu te serres la ceinture et tu échanges ton temps contre des denrées. Tes enfants sont de plus en plus sensibilisés à la surconsommation et tu as réussi à en faire des adeptes du troc et de l’échange de vêtements. Ça colle avec leur penchant écologique de réutilisation et de recyclage. Comme tel, tu te dis que les changements que tu appliques aujourd’hui sont bons aussi pour un meilleur lendemain.

Jamais tu n’aurais cru te retrouver dans la situation que tu vis présentement. Maintenant, tu sais que ça en prend bien peu pour perdre la sécurité  à laquelle tu t’es habituée.

Tu vas t’en sortir, ça va bien aller. Dans le pire des cas, tu trouveras toujours un plan B. Pour le moment, tu vis ta pauvreté de salariée une paie à la fois et tu fais des choix pour t’assurer de continuer de maintenir le cap demain.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *