Les 5 jouets qui font sacrer tous les parents

shopkins

Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, peux-tu me faire le plaisir de ne plus ramener ces jouets maudits dans ma maison ?

#1  Les Shopkins

Faut être fondamentalement capitaliste et un brin dérangé pour arriver avec un concept de figurines qui mesurent à peu près 1,5 cm de haut et qui représentent des articles que les petites filles « pourraient aimer acheter » : des rouges à lèvres, des chaussures, des beignes, des berlingots de lait et de tenter de leur donner des noms cutes! Et ça sert à quoi, ces petits bouts de plastique qui incitent à la surconsommation? À strictement rien! Au plus, à te faire sacrer gros comme le bras quand tu marches dessus, quand tu te chicanes avec ta p’tite pour qu’elle les ramasse ou pire, quand t’as droit à une crise type bacon dans l’allée du Jean Coutu parce que tu ne veux pas acheter la nouvelle collection 2017 à 40$!  Dans le fond, les plus niaiseux, ce sont ceux qui les achètent (ici, lire MOI!)

PS : Vous pouvez aussi inclure dans cette catégorie les Squishies. Vous ne savez pas ce que c’est? Demandez à Google. Vous ne serez pas déçus!

#2  Les Tamagotchi

D’abord, faut comprendre le nom du bidule que ton enfant veut mettre sur sa liste de Noël. Ensuite, si tu décides de l’acheter, prépare-toi à des drames inutiles et pas rapport! Le maudit bidule, il demande de l’attention. Faut le nourrir et en prendre soin, sinon… IL MEURT! Sais-tu comment ça réagit une p’tite fille de huit ans dont le bidule « meurt »? Mal, ça réagit mal!  Fait que toi, la mère un peu folle, tu vas à un moment donné chercher le bidule dans les craques du sofa parce que fillette va être en pleurs – la maudite patente va mourir si elle ne le nourrit pas dans cinq minutes! Comme si t’avais rien d’autre à faire!

#3  Les faux instruments de musique

Violon, saxophone, trompette qui jouent « tout seuls », genre, tu mets l’archet sur les cordes et ça joue «la note juste »… selon ce que ça dit sur la boîte. En plus d’émettre des sons infernaux, ces maudites bébelles-là, ça fonctionne comme un détecteur de fuméequi crie quand les piles sont faibles. Ça fait que tu vas te faire réveiller à un moment donné dans la nuit par un son strident. Tu vas vouloir ramasser ta marmaille pour sortir de la maison et là, tu vas te rendre compte qu’il n’y a pas le feu, mais que les piles du saxophone sont faibles. Ou ben, un enfant va mettre le violon dans sa valise et en plein voyage, les cordes vont se toucher. Son strident qui rend fou. T’endures ou tu te tasses sur l’accotement et tu vides le coffre de ton char pour trouver la maudite amanchure. Rendue à ce point-là, t’es aussi ben de le tirer dans le paysage.

#4  Les Beanie Boos

Les fameux toutous aux gros yeux. Les toutous, tu me diras que ça n’est pas problématique. On en a tous eu.  Vrai, mais ça devient un problème quand on en est rendu à craindre la domination mondiale! Y’arrive un moment où on ne sait plus si on borde son enfant ou juste des toutous, tellement il y en a dans le lit! Et les enfants en veulent plus, plus, plus! Des minis, des petits, des gros immenses – c’est à se demander s’il y a pas du catnip version enfant là-dedans. Et ils sont partout! Pas moyen d’aller acheter des vêtements, d’arrêter au dépanneur ou encore pire, de sortir de la clinique médicale sans les avoir dans la face, juste à la bonne hauteur pour que les enfants les voient et les PRENNENT! Après avoir passé deux heures à la clinique avec un enfant malade, c’est qui la mère qui peut lui dire non? Pas celle-citte!

#5  Les bébelles des fast-foods

Ça a sans doute été un gros hit quand ça a été mis sur le marché mais là, franchement, c’est du gros « n’importe quoi ».  C’est pas mal dans la même catégorie que les jouets dans les Kinder Surprise – ça fait enrager les parents qui les assemblent pis ça finit immanquablement dans le fond du bac à jouets, avec les niaiseries que ton petit a ramenées dans son sac surprise de la dernière fête d’amis.  Pis toi, à tous les quelques mois, quand ton rejeton est couché, tu sors les gros jouets du bac à jouets et tu vides toutes ces cochonneries-là dans un sac poubelle en te disant que ni toi, ni la planète, vous n’avez mérité ça!

Si t’as l’intention de donner un de ces jouets en cadeau à un enfant ou que tu prévois aller dans un de ces fast-foods pour que ledit enfant se ramasse une surprise, t’es obligée d’apporter une bouteille de vin à la mère.  Elle va en avoir besoin.

 

Pascale Paulin
PASCALE PAULIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *