Lettre à mon enfant qui ne croira bientôt plus au Père Noël 

boy with santa claus

Je sais que ça s’en vient, mon grand.  Tu commences à poser des questions.  Je vois que tu réalises qu’il y a quelque chose qui cloche avec cette histoire de Père Noël, de lutins, de cadeaux qui apparaissent sous le sapin sans même qu’on ait une cheminée. Tu commences à te douter de quelque chose, mais une partie de toi souhaite encore que ce soit vrai.  Juste un peu vrai.  Et une partie de moi aussi.

Tes questions débutent par des affirmations que tu espères, sans l’avouer, que je contredise… « Maman, certains amis à l’école disent que ce sont les parents qui mettent les cadeaux sous le sapin… ».  Je fige.  Je me demande en une fraction de seconde ce que je dois te répondre.  Je te regarde et te demande ce que TOI tu en penses, en insistant sur le fait que la magie, c’est ce que l’on croit au fond de soi-même.  Je ne te dirai pas franchement qu’ils ont raison.  Mais je n’ajouterai rien non plus pour te confondre plus longtemps.  Je laisse s‘effriter tranquillement le mythe, sachant que le temps est compté.

C’est symbolique, tu sais, cesser de croire au Père Noël.  C’est le tournant entre la petite enfance insouciante et la vie dans laquelle on se questionne davantage.  C’est correct de grandir.  Je suis fière de te voir devenir grand.  Mais j’ai peur que tu sois déçu quand tu apprendras la vérité.  Peur aussi que tu sois fâché qu’on t’ait ainsi floué.  Mais sache, mon enfant, qu’il n’y avait aucune malice de notre part.  Tes yeux brillants et tes petites joues roses d’excitation à l’approche de la nuit du 24 décembre, je n’aurais pu imaginer un seul Noël sans eux.  Je te mentirais encore pour les revoir un seul instant. C’est égoïste, je le sais.  Mais tu verras en grandissant que les adultes le sont toujours un peu.

C’est rassurant, tu sais, croire au Père Noël.  Une assurance que tout ira bien, que quelqu’un de bienveillant reste là, quelque part, pour nous.  C’est correct de devenir un peu plus incrédule.  Je suis fière de voir que tu te questionnes et remets en doute des certitudes.  Sache que je ne regrette pas qu’on ait créé pareille fable pour toi, même si certains adultes prétendent que ce n’est pas bien de faire ça aux petits.  L’imagination, mon enfant, c’est la base des rêves les plus fous.  Je veux que tu rêves grand, je veux que tu rêves loin.  Et si le fait d’avoir cru au Père Noël petit permet à ta tête et à ton cœur d’oser croire en l’incroyable une fois devenu plus grand, je me dirai que nous avons tous les deux bénéficier de cette fabuleuse histoire.  Toi en croyant que tout est possible, moi en revivant la magie de Noël à travers tes yeux.

Je sais que tu ne croiras bientôt plus au Père Noël, mon grand.  Quand je répondrai à tes questions en te disant que l’important est ce que tu crois au fond de toi, tu me répondras sous peu que tu n’y crois plus.  Et je ne dirai rien pour prétendre le contraire.  Tu auras probablement de la peine ce jour-là, et moi aussi.  Chacun de nous pour des raisons différentes, quand même unis par ce qu’aura été cette belle magie.  Et nous redéfinirons ensemble la magie de nos prochains Noël, car je te promets qu’ils resteront féeriques. Je te promets que nous continuerons, ensemble, de rêver grand et de rêver loin.

Parce que la magie, mon grand, c’est ce que l’on croit au fond de nous-mêmes.

Isabelle Clermont
ISABELLE CLERMONT

2 thoughts on “Lettre à mon enfant qui ne croira bientôt plus au Père Noël 

  1. SOnia Danse prénatale Répondre

    Aujourd’hui mon petit Gahbriel 6 ans en se cachant dans mon placard, a trouvé les cadeaux qu’il avait demandé pour Noël. Confusion, semblant d’explication,… : « Le père Noël m’a demandé d’en prendre un peu car il est trop chargé.  »

    Je me sens nulle !!! Je ne sais pas trop quoi dire , alors je le laisse trouver ses explications …

  2. Stephen Lemon Répondre

    Bonjour Isabelle,
    Je comprends ce que tu ressens, j’ai 4 garcons. Mon dernier a 8 ans , c’est cette année qu’il m’est arrivé avec la fameuse question. « Papa dit moi la vérité… » Avec l’experience j’ai trouvé.
    J’ai commencé a réfléchir sur le sens de Noël pour moi. Amour, partage, moment en famille. Je me suis demandé le 1e Noël a vie du père Noël c’était comment. Je me suis imaginé l’histoire suivante.
    Dans un petit village en Norvege, une fête se prepare. Une joyeuse fête où tous se font des cadeaux pour demonter leur joie et bonheur. Mais il y a une famille qui sont plus pauvre et les parents ne pourront pas offrir de cadeaux a leurs enfants. Un certain Nicolas Noël entend ca. Comme il est habille de ses mains il decide de fabriquer des jouets pour ces enfants. Il ne veut pas que ces enfants se sentent à pars, il en fait donc pour tous les enfants. Humble de nature il les distribuent la nuit pour ne pas ce faire remarquer. La fete fut un succès fou. L’année suivante il decida d’inclure aussi les enfants du village voisin. Il attelas ainsi son traineau et ses reines et fit la distribution. Le lendemain tous furent heureux mais certains enfants affirment avoir entendu des grelots! Et oui Nicolas avait oublié de les enlever de sur ses reines.
    Chaque année Nicolas ajoutait un autre village jusqu’au jour ou ils y en avaient trop. Il alla donc voir un des pere du village voisin, un bon ami a lui et lui révéla son secret. Il lui demanda s’il pouvait l’aider a fabriquer et distribuer des cadeaux aux autres villages, ce qu’il accepta avec plaisir. La magie de Noel pouvait ainsi continuer. Depuis chacque année de nouveaux villages s’ajoutent et de nouveau parents se joignent a Nicolas pour garder cette magie.
    Aujourd’hui mon garcon (ma fille) tu es assez grand pour savoir d’ou proviend cette magie. Je peux partager ce secret avec toi. Mais maintenant j’ai besoin de ton aide. Veux tu m’aider a garder cette magie. Viens mon oetit lutin on va emballer les cadeaux de ton petit frere.
    Avec ce conte, je peux lui dire sans remords que je ne lui ai jamais menti car qui sais cette histoire est oeut etre belle et bien vrai.
    Stephen Lemon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *