L’éruption de ton SPM en 3 étapes faciles

woman lying in bed in pain

Si tu possèdes un utérus, il y a de fortes chances pour que l’acronyme « SPM » te dise quelque chose – ou du moins, ça dit certainement quelque chose à ton chum! Si t’es comme moi, depuis que ledit utérus a abrité ta progéniture, ton SPM s’en est trouvé décuplé. Voici donc les 3 étapes généralement rencontrées lors de son éruption :

Étape 1 – L’explosion

Tu te lèves un matin pis tu feel comme un truck de vidanges. Tu te regardes dans le miroir, tu te trouves grosse pis moche. Tu te changes trente-deux fois avant de finir par abdiquer et choisir un kit qui ne te plaît pas pantoute, parce qu’anyway, tout ton linge est rien que bon à jeter aux poubelles. Comble de malheur, t’es incapable de te peinturer une face qui a de l’allure pour matcher avec tes cheveux de marde. Pas de doute fille, t’es en SPM.

Étape 2 – L’émission (ou le déversement)

Ton chum te voit couchée en boule sur le divan, la larme au coin de l’œil devant la Poule aux œufs d’or. Il te demande ce que t’as; grave erreur! Tu exploses : tu déverses sur lui toutes tes frustrations de la journée – dans l’ordre ou dans le désordre! – en une longue tirade parsemée de sanglots, de sacres, de grognements pis de reprises-de-respire-saccadées. Tu finis par le bouder d’avoir osé te demander ce qu’il y avait parce qu’au fond, tu le sais très bien ce qu’il y a : c’est juste tes maudites hormones qui disjonctent! Pas de doute fille, t’es en SPM.

Étape 3 – L’émanation

J’imagine que c’est parce que t’as sorti tout le trop-plein, parce qu’ensuite tu ressens un immense vide. Dans ton estomac, surtout. Te viennent alors des idées culinaires étranges comme de manger de la crème glacée avec des saucisses à hot-dog ou de concocter des muffins épinards & noix de coco. T’as faim comme si t’avais jeûné pendant trois semaines, pis c’est peut-être à cause du petit volcan qui te bouille en dedans, mais on dirait que les calories se brûlent dès l’instant où elles sont ingérées. Vraiment pas de doute fille, t’es en SPM.

La bonne nouvelle, c’est qu’on est une méchante gang à passer par là. La mauvaise? L’histoire se répétera le mois prochain. Ça fait que prends ton mal en patience, pète-toi la face dans les Doritos pis attends que l’orage passe!

Audrey Gauthier
AUDREY GAUTHIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *