11 avantages à sortir avec une mère célibataire

couple dating

Alors aujourd’hui, à toi le gars qui swipe à gauche car tu as peur de mon enfant, voilà un top onze des avantages à dater une mère.

#1  Tu auras des « AirLousse » en masse

En fréquentant une femme séparée qui a la garde partagée, tu seras libre (jusqu’à un certain point) de faire ce qui te chante une semaine sur deux. Tu pourras sortir entre chums, aller jouer au poker, au hockey, t’effoirer sur le divan avec Netflix et laver ta toilette la veille de sa liberté.

#2  Tu n’auras pas à te ruiner pour la sortir

Une mère célibataire peine bien souvent à s’acheter quelque chose pour elle, que ce soit des vêtements ou bien une bouteille de vin (quoi que non, ça ça passe!). Donc, un rendez-vous chez Normandin avec une pinte de rousse pourrait être un ben bon deal. Elle est sortie de sa routine et a mangé du déjà prêt. (Alléluia)

#3  Tu n’auras pas à veiller tard pour la saouler (attention point sexiste)

Une mère ne tolère pas l’alcool. Sa tête chavire vite après deux verres de vin et parfois même, elle veut rentrer avant le digestif. Soirée olé olé à venir pour pas cher.

#4  Tu n’entendras pas de reproche en t’endormant

Les femmes veulent parler après l’amour ? Faux! Les femmes célibataires sans enfant le veulent. Une mère ronfle à 9h15. Après l’amour, elles veulent dormir. Elles veulent toujours dormir quand elles le peuvent. Dette de sommeil oblige!

#5  Tu mangeras comme un roi

C’est une job de mère de cuisiner. On court à l’épicerie le dimanche et on prévoit les plats pour la semaine. De bons petits plats bien équilibrés afin de veiller à la santé de notre progéniture. Il y aura aussi toujours par le fait même, plein de collations dans son garde-manger si tu as une petite faim et probablement, si t’es gentil, un lunch pour toi dans son frigo.

#6  Tu auras une infirmière privée

Habituée à soigner toutes sortes de bobos, une mère est prête à toute éventualité et connaît un million de façons de rendre la vie de son patient malade la plus confortable possible. En plus d’en connaître un rayon sur les trucs de grand-mère, elle se fait une joie de se rendre utile pour quelqu’un.

#7  Tu sauras à quoi t’attendre

Une femme mère est une femme claire. Pas de temps à perdre, elle coure déjà assez. Tu sauras tout de suite que ce qu’elle recherche, c’est un homme à entrer dans sa vie. Woh là, pas de précipitation; il n’y aura pas de presse car elle veut être certaine que l’homme qu’elle présentera à ses enfants, c’est le bon!

#8  Pas de stress ! Tu vivras le moment présent

Une maman en liberté a appris à savourer le moment sans se sentir coupable. Une mère en fin de semaine sans enfant se sent toujours un peu plus wild qu’une pas maman. On vit notre samedi comme si c’était le dernier et on en profite pleinement! Attache ta tuque, ça va brasser!

#9  Tu ne feras pas face à une princesse

Une mère a troqué ses talons aiguilles pour ses espadrilles, le maquillage a pris le bord (sauf le cache-cernes) et la préparation pour une sortie se résume à une couette, un manteau pis des bottes. Elle est prête à tout, que ce soit pour rentrer du bois ou nettoyer du vomi, elle a déjà vu pire et a survécu à un accouchement.

** À noter que mieux vaut se chixer une fois de temps en temps et avoir la même face le lendemain matin que d’être tout le temps sur la coche et avoir peur de la pluie! **

#10  Tu sauras assez rapidement si c’est la femme de ta vie

En voyant ses talents de mère (ou pas!), tu sauras tout de suite si tu te vois dans le futur avec elle. Une maman vit une panoplie d’émotions d’heure en heure, travaille excessivement sur sa patience et est une experte en compromis. Tout ça avec un – 1000 dans l’échelle de la fatigue. Peut pas être plus vraie!

#11  Tu ne seras pas constamment en conversation « Bébé »

En ayant déjà dit adieu à la vie parfaite de maman-papa-bébé, la mère célibataire veut prendre son temps avant de recommencer à vivre une vie de famille sans pour autant dire non à l’éventualité. Elle a compris que faire un bébé avec quelqu’un, c’est un pensons-y bien. Donc, on parlera bébé quand tu le voudras. Take it easy.

Alors voilà. Si ça t’intéresse, fais-moi signe.

Margaux MacKay
MARGAUX MACKAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *