5 expressions que les parents n’ont certainement pas inventées

tired woman face funny

L’origine des expressions est parfois floue, souvent méconnue. Néanmoins, certaines d’entre elles nous laissent croire qu’elles ne sont pas sorties de la bouche d’un parent la première fois qu’elles ont été évoquées.

#1  « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. »

Pas certaine que tu te dis ça quand tes petits te réveillent deux heures avant l’aube. Les yeux encore croûteux, ce n’est pas l’avenir qui t’appartient, mais ton silex de douze tasses de café filtre.

#2  « Tout vient à point à qui sait attendre. »

C’est peut-être vrai pour toi, mais assurément pas pour tes enfant. Avec ta marmaille, il n’y a jamais rien qui peut attendre, que ce soit le souper ou l’épisode de Pat’Patrouille. Et si tu as le malheur de faire attendre tes p’tits pour n’importe quelle peccadille plus de quinze secondes, la crise qui s’ensuit pourrait être aussi forte qu’un ouragan. Un jour, tes enfants apprendront que la patience est une vertu, mais c’est pas pour aujourd’hui.

#3  « Accouche qu’on baptise. »

Comme si quelqu’un quelque part prenait son temps pour accoucher. Il me semble que dans le cas d’un vrai accouchement, on a juste hâte que ça sorte, non? Pas besoin de se faire dire d’aller plus vite; tu pries pour que ce soit fini depuis ta première contraction.

#4  « Petit train va loin »

Sauf quand ton petit train à deux pattes s’arrête pour voir CHAQUE petite roche et fleur sur le chemin vers le parc; même si le trajet est court, il pourrait bien prendre une demi-heure de ton après-midi.

#5  « La vengeance est un plat qui se mange froid. »

Je doute que tous les cafés tièdes et repas refroidis que tu as pris dans les dernières années soient le fruit d’un esprit vengeur redoutable… juste de quelques chicanes ou d’une sieste écourtée.

Ta vie de famille n’a probablement pas inspiré le Dictionnaire des expressions, soit. Néanmoins, dis-toi que certains adages peuvent être adaptés afin de coller parfaitement à ta réalité de mère, tels que « Enfant qui roule n’amasse pas mousse » (malheureusement) ou bien « une nuit de sommeil perdue, dix cafés retrouvés »!

Christine M.
CHRISTINE M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *