Ma fille ne fêtera pas son premier anniversaire

anniversaire

Le premier anniversaire de ma fille approche à grands pas. Depuis déjà plusieurs semaines, famille et amis me questionnent à savoir quel jour aura lieu sa fête, qu’est-ce qu’elle aimerait recevoir et si je vais faire un gâteau. Certains seront déçus ou ne me comprendront pas, mais voilà, je suis plate de même moi; que tout le monde se le tienne pour dit, je ne fêterai pas le premier anniversaire de mon enfant. Du moins, pas d’une manière traditionnelle et je suis certaine qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur le jour de ses dix-huit ans puisque je ne connais pas beaucoup d’enfants qui se rappellent leur première fête.

Non, elle n’aura pas de centaines de cadeaux inutiles. Je demande aux gens de ne rien acheter depuis des semaines mais il semble que ce soit plus fort qu’eux et j’ai la hantise de me retrouver avec beaucoup trop de jouets/bidules/toutous qui ramassent le poil. En si bas âge, un enfant a besoin de tellement peu de choses pour avoir du plaisir et j’aurai tout le restant de sa vie pour accumuler des jouets. Pourquoi se presser!

Non, elle n’aura pas de gâteau, ou plutôt, elle ne jouera pas avec un gâteau. On sait tous qu’un enfant de un an avec un gâteau entre les mains, ça donne sans grande surprise un bébé ultra méga sale, un plancher ultra méga sale et une chaise haute ultra méga sale. J’ai peut-être l’air de madame Blancheville, mais si je peux m’épargner ça, je vais éviter l’épisode du cadeau foireux. C’est vrai que ça fait des beaux souvenirs, mais celui-là ne fera pas partie de son album photo.

Si on doit absolument fêter un premier anniversaire, on devrait avant tout fêter les mamans qui viennent de passer à travers leur première année de maternité et qui sont toujours vivantes. Ces femmes qui ont plongé tête première dans un univers complètement inconnu. Ces mères qui ont porté la vie durant neuf mois, qui ont souffert le martyre pour donner naissance à cette vie et qui se dévouent corps et âme, jour et nuit, pour cette vie qui leur est si précieuse. À toutes les mamans, vous devez vous célébrer, pas juste au premier anniversaire, mais à tous les anniversaires de la vie de vos enfants! Et j’irais même jusqu’à dire que vous devez vous célébrer à tous les jours de votre vie de maman. Je ferme donc cet aparté en souhaitant bonne fête à toutes les mamans.

Ma fille n’aura pas de fête traditionnelle, c’est vrai. Toutefois, nos deux premiers anniversaires seront soulignés. À défaut d’une fête classique, je souhaite qu’on s’offre un moment rempli d’amour entourés des gens qu’on aime et qui sont présents dans nos vies depuis le tout début. J’aimerais que nous recevions une immense dose de bonheur, une quantité incalculable de sourires, une panoplie de câlins et une avalanche de rires! Ça serait le plus beau des cadeaux et le plus précieux des souvenirs! Une fête non traditionnelle, unique et spéciale, qui nous fera vivre une gamme d’émotions qui réchauffent le cœur!

Ma fille, je te souhaite le plus mémorable des premiers anniversaires! (Et à moi, une bonne première année de maternité!)

Élyse Morand
ÉLYSE MORAND

2 thoughts on “Ma fille ne fêtera pas son premier anniversaire

  1. Aurelie Répondre

    Ok et les papas vont se faire foutre avec toi…

  2. Isis-an Répondre

    Je suis d’accord avec ton principe de célébrer cette année de maternité qui s’est écoulé. Je n’ai pas l’intention de fêter le premier anniversaire de mon bébé simplement parce que ce n’est pas quelque chose à laquelle je me suis conditionnée même si ma mère nous marquait le coup avec un simple gâteau et un verre de jus. Ça a toujours été des anniversaires très « calme » en petite famille (papa maman et notre fratrie). Ça me passe bien au-dessus de la tête de fêter mon propre anniversaire. Je n’attends pas non plus des éloges ce jour – là. Mon mari n’est pas porté sur cela non plus…mais j’entends la belle – famille déjà s’approprier le premier anniversaire de mon loupiot. Donc…tant qu’à faire et comme ceci est symbolique je crois bien devoir outrepasser mes propres valeurs et lui faire un anniversaire. Je sais qu’il n’y aura pas de gâteaux au beurre parce qu’il n’aura que un an…or de question de lui donner goût. Je vais être inventive et inviter grands parents et famille qui voudront venir…mais comment dire/faire quand nous ne buvons pas d’alcool papa et maman? Sachant qu’il s’agit de l’anniversaire du gosse. Au final qui veut faire la fête ? Le gosse ou les adultes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *