Toi pis la bullsh*t de la charge mentale

tired mother with toys mess

Depuis que c’est sorti, cette espèce d’affaire de charge mentale-là, toutes les filles capotent là-dessus. Les chums se parlent entre eux autres pis ils sont en train de paniquer ben raide à cause de ce nouvel ennemi, le nouveau problème de tous les couples de 2017.

On va mettre quelque chose au clair tout de suite. Je dis pas que la charge mentale existe pas. Je comprends – pis je suis dans la même situation que vous autres, les mères – que c’est lourd en crisse de devoir penser à tout tout le temps. Le ménage, le lavage, la vaisselle, faire à manger pour huit, penser aux vaccins, aux rendez-vous chez le médecin, à la garderie, à l’école, aux devoirs, à la brassée dans la sécheuse qu’on veut pas qui sente le moisi du câlisse, à la fête d’amis du dernier samedi, au gâteau que tu dois faire avec des oeufs-mais-pas-de-lait pour le cousin dimanche matin.

Ce qui me fait chier, ma très chère mère, avec cette histoire-là, c’est pas la question de la charge mentale. J’viens de te le dire; je suis bien consciente qu’est là. Ce qui me purge, c’est que tu l’utilises à tour de bras pour faire suer tout le monde autour de toi.

Ce qui me fait chier, c’est que tu passes ton temps à te victimiser auprès de tout ton entourage pour prouver à quel point t’es dans le jus pis à quel point ton chum fait rien.

Ce qui me fait chier, c’est qu’après, t’utilises la charge mentale contre ton chum pour lui remettre tout ce qu’il fait – ou plutôt ce qu’il ne fait pas – su’l nez. Comme s’il faisait jamais rien. Comme s’il était inexistant dans ta maison. Comme s’il vivait même pas chez vous.

Ce qui me fait chier, c’est que tu te plains à tout le monde que ton chum fait rien dans cette maison-là. Mais je vais te dire une affaire : y’a une sincère différence entre rien faire pantoute, pantoute, pantoute – ce qui te donne quand même un peu le droit de chialer – pis entre rien voir de ce que ton chum fait.

Parce que la grande différence entre les gars pis les filles, c’est que le gars, lui, pour faire plaisir à sa blonde qui a la broue dans l’toupet, il le dira pas qu’il a lavé la douche quand elle était couchée pour lui faire plaisir. Il lui dira pas qu’il a fait une brassée de lavage même s’il s’est trompé entre le délicat pis le foncé. Il le dira pas qu’il a lavé-vidé le lave-vaisselle même s’il était aux trois-quarts vide. Il le dira pas qu’il a plié le panier de serviettes sales. Il le dira pas qu’il a arrangé le gazebo dehors parce que, évidemment, elle savait même pas qu’il devait le réparer. Il le dira pas non plus qu’il a changé ses pneus d’hiver, qu’il a « tinké » son char pis mis du lave-vitre dedans.

Il te dira rien de tout ça parce que depuis que t’as lu sur la charge mentale, t’arrêtes pas de le faire chier avec ça. Pis lui, il s’est renfermé. Parce qu’il est tanné, lui aussi. T’as pas remarqué qu’il te parlait pu? Qu’il te collait moins? Qu’il a l’impression que peu importe ce qu’il dit, peu importe ce qu’il fait, t’es jamais contente?

J’te dis pas que la charge mentale existe pas. Mais y’a quelque chose qu’il va falloir que tu comprennes : tout ça, c’est de la bullshit. La charge mentale que tu ressens, c’est une pression que tu te mets toi-même sur les épaules, une pression que toi seule ressens et que toi seule ressens le besoin d’exagérer.

Si tu passais plus de temps à être à l’écoute de ce que ton partenaire de vie a à dire sur le sujet, tu comprendrais peut-être que cette personne-là, elle est pas contre toi. Elle est avec toi. Pis que ça commencerait à être le temps que tu le considères comme un allié et non comme un adversaire.

Si je te dis ça aujourd’hui, c’est qu’on est passés par-là mon chum pis moi. Pis le plus beau cadeau qu’on s’est fait, c’est d’avoir mis la charge mentale, le leader négatif de notre couple, en dehors de notre vocabulaire.

La Mamalaisante
LA MAMALAISANTE

4 thoughts on “Toi pis la bullsh*t de la charge mentale

  1. Fanny Répondre

    C’est sûrement vrai pour certaines personnes « victimes ». MAIS pour certaines personnes elle est la source d’un épuisement, qui, si mêlé à d’autres facteurs aggravants tel que: surplus de travail, problèmes juridiques, maladie et/ou autres, mène à un burn-out.

    Présentement, j’ai même été consulter pour mieux comprendre ma fatigue et OUI c’est un énorme facteur de mon déséquilibre, je me suis rendue jusqu’en maladie.

    Personnellement, je vis avec un « Adulescent »‘ (contraction entre adulte encore adolescent) 19 ans qui souffre d’un TAG (« troubles anxieux généralisé » médicamenté) , qui est loin d’être autonome. De plus, j’adore mon chum en général, mais il est extrêmement brouillon et désorganisé à la maison. Donc, j’ai dû trouver des outils. Tel que, prendre la liste des tâches dans le livre « mon cerveau à encore besoin de lunettes » version pour les adultes. Distribuer la liste à chacun, afin de connaître leurs forces, et en même temps les aider à réaliser tout ce qu’il y a faire, à penser, pour que tous roule même quand je suis absente pour le travail. Ça aide tranquillement à remettre en perspective le rôle de chacun. Ils ont réalisé un peu plus, à quel point, je m’occupe de la majoritée des choses et la charge que ça représente, afin de rééquilibrer le tout.

    Je n’ai pas choisi de « victimiser » ma charge mentale. Et pour la plupart des femmes de mon entourage, nous ne voulons PAS être « Germaine »,

    Mais pour que l’équilibre familial soit( linge propre, comptes payés et nourriture sur la table), il est primordial que qu’il y ait une prise de conscience de tous et chacun. Ce n’est qu’avec ces prises de consciences et cette implication avec chacun nos forces, que nous pouvons contribuer au bonheur de notre famille.

    Je tenais à mettre un GROS bémol sur la bullch*t 😊

  2. Stéphanie Cloutier Répondre

    Amen!

    Moi non chum ne fait pas de lavage… pas qu’il ne veut pas… C’est moi qui veut pas. Parce que je ne veut pas qu’il me scrappe du linge que je n’ai pas les moyens de remplacer. C’est mon choix pas le sien et j’assume.

    Oui quand il fait du ménage… tout n’est pas fait comme je le ferais. Ouin pis? Reste que ce qu’il fait, je n’ai pas à faire. Sa volonté est là. Il a sa façon gars de le faire. Mais il le fait.

    Faut lâcher prise un moment donné.
    La charge mentale est souvent propulsé par le besoin de tout contrôler (par la femme).

    Apprécions ce que nos hommes font pour la maisonnée…

  3. Tanner Répondre

    Ah que j’aimerais sa moi aussi qu’il est de l’initiative dans vie comme vous autres… Le problèmes c’est qui en a zéro. La seule chose qui fait c’est faire SON lavage une fois semaine… Thats it, le reste du temps? Y fait ce que bon lui semble. Je suis obliger de toutes faires, même changer mes pneus et mon huile dans mon auto parce que lui ne me le fera pas. C’est vraiment lourd tout sa et cause des chicanes… Si au moins y se rangerai… La non plus c’est pas fort, cest moi encore qui ramasse sa nourriture et les assietes sales. Oui mesdames vous allez me dire ques tu fou avec si y te tape ses nerfs pi que sa marche pu vous deux? Simple j’ai pas envi pour le moment d’avoir encore plus de « drama » dans ma vie.

    Au final ce texte est bon pour ceux qui ne voit pas les efforts de son chum, mais d’un autre côté il y en a qui parle de charge mental sans trop en mettre malheureusement.

  4. YoungMom Répondre

    Totalement d’accord ! Super texte !
    Il faut que tous le monde réalise que la charge mentale, tu as deux choix ; tu l’assume et tu arrête de faire de toi une victime ou tu t’enlève le fardeau des épaules, la terre n’arrêtera pas de tourner parce que tu ne prend pas un rendez vous ou que tu fais pas du lavage a tous les jours !!!
    J’ai adoré. Bravo !!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *