Chère ex belle-mère, mêle-toi donc de tes affaires

old woman angry

Chère ex belle-mère,

Je tiens premièrement à te dire merci. Merci de me donner l’opportunité tant attendue de te laisser savoir à quel point je suis contente d’avoir fait le bon choix. Celui d’avoir quitté ton fils, le père de mes enfants, pour me placer en haut de ma liste de priorités, pour la première fois en dix ans. En me laissant ton splendide message sur ma boîte vocale la semaine dernière, tu as empli mon cœur, en plus de mes oreilles, d’une brise nouvelle. Celle qui me fait chavirer à la fois vers l’envie de croquer dans ma nouvelle vie à pleines dents ou de t’envoyer un char de marde par Xpresspost – j’hésite encore.

Remarque que j’ai rien contre les belles-mères en général. Nenon. Ça adonne juste que c’est toi qui as eu l’audace de m’appeler pour me susurrer ces belles paroles sur mon répondeur. Le matin même de la journée de mon déménagement, quel drôle de hasard. Côté timing, on fait pas mieux.

Tu sais quoi? Je ne suis même pas fâchée. Je suis plutôt triste.

Je suis triste et déçue à la fois. Car, après la surprise, le choc, puis la frustration passagère ressentis simultanément suite à ton appel, j’ai été assez mature pour relativiser.

Quand tu as dit « Pour qui te prends-tu? Tu n’es qu’une simple femme », j’ai entendu que tu prenais l’histoire de ma garde d’enfants hors contexte. Que tu ne sais pas combien j’aime ma progéniture, combien je pense 100% à eux malgré le fait que je les ai 50% du temps. Et oui, je suis une femme et bien fière de l’être. Un être à part entière qui a ses propres champs d’intérêts et qui ne vit pas « à travers » son mari et ses enfants.

Lorsque tu as mentionné que « j’avais déjà un AUTRE chum… que j’allais peut-être me rendre à 10… », j’ai entendu des regrets. Que peut-être toi, tu as fait des choix que tu regrettes. Car demeurer toute sa vie avec la même personne, c’est magnifique, certes, mais ce n’est pas toujours le bon choix. Pas celui qui mène au bonheur de tous, en tout cas. Je suis d’accord avec le fait que l’amour implique des sacrifices. Mais je sais pas si tu as déjà vu deux personnes dans une barque… Quand y’en a juste une qui rame, ben ça tourne en rond pis ça avance pas fort fort.

Ta vie, c’est celle que tu as choisie. Je respecte tes choix, malgré le fait que je ne les comprends pas et que je ne ferais jamais les mêmes. Mais, j’aimerais que tu saches ceci : nous sommes deux personnes complètement différentes. Tu as déjà fait partie de ma vie, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je ne pourrai jamais t’empêcher de côtoyer tes petits-enfants, mais je te veux hors de ma vie personnelle à compter de maintenant, car tu as dépassé les bornes.

Il y a quelque temps, quand j’étais en larmes et avais besoin de ton aide, tu n’as pas voulu me sortir du trou infini dans lequel je m’enlisais. Maintenant que je suis certaine d’avoir fait les bons choix, ceux-là mêmes qui font que je suis celle qui ose écrire ces lignes aujourd’hui, je te dis merci.

Merci de demeurer mon ex belle-mère, pis de te mêler de tes affaires.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *