Hommage à toi, la mère de famille et conjointe d’un entrepreneur

business father

J’aimerais te rendre hommage à toi, la femme qui brille dans l’ombre de cet homme, le conjoint, le père de famille, l’ami, mais aussi le propriétaire d’une compagnie, bref le gars à qui, quand il rentre à la maison, tu dois rappeler de temps en temps que tu n’es pas son employée.

À toi, dont la carrière et le rôle sont souvent minimisés à tort par l’entourage et dont les gens semblent tous croire que tu vises le rôle de femme au foyer. Sérieux, ça vient d’où ce lien ??? juste parce que ton chum a sa propre business, ça veut pas dire que tu n’as pas d’objectif de carrière personnel ! Ah oui, pis il faut aussi expliquer aux gens que NON vous n’êtes pas riches et NON tu ne veux pas travailler pour sa compagnie.

À toi qui fais face aux jugements des autres la tête haute parce qu’ils ne comprennent pas que pendant que tu t’occupes de ta marmaille, ton chum lui va à des 5 à 7, soupers d’affaires, galas, soirées-bénéfice, formations, tournées promotionnelles, assemblées de chambre de commerce, Lac-à-l’Épaule, voyages d’affaires, regroupements d’affaires… Bref toutes ces affaires qui font en sorte que le maintien de la cellule familiale repose sur tes épaules. Tout ce que les gens semblent voir, c’est ton conjoint jet-set qui s’absente pis toi, la poule-pas-de-tête, tu cours à la garderie, à l’école, à l’épicerie et à ton travail tout en essuyant un peu le comptoir pour rester dans les règles sanitaires de base.

Laisse-moi te dire que tu es un modèle de tolérance (même si tu craques de temps en temps). Si l’homme doit avoir les reins solides en affaires, ben toi, ma chère, tu es la poutre derrière ton homme et sans toi, tu sais qu’il ne serait pas aussi hot dans le monde des affaires. Tu peux être fière de toi, c’est grâce à ta force et à tes qualités surréelles de maman qu’il se lève avant l’aube pour aller régler ses e-mails et revient après le coucher du soleil de chez ses clients.

Il a beau être le boss des bécosses au bureau, mais quand il franchit le cadre de porte, vous savez tous les deux qu’il entre dans TON royaume et qu’il n’a pas le choix de s’incliner parce qu’il n’est pas là assez souvent pour y mettre sa « touch ». Mais tu le sais toi, qu’il aimerait ça être là, que des fois, les billets pour des spectacle ou des soirées-bénéfice passés à sourire et à serrer des mains.. ben c’est à vos enfants qu’il voudrait sourire et serrer dans ses bras. Tu le sais toi que ça lui fend le cœur de ne pas réussir à être là même quand ça  ne compte pas, même quand c’est juste pour partager le dessert dans le même bol ou faire une bataille de brosses à dents. Tu le sais toi, que t’as beau être fière que ton chum aille créer des emplois au Québec, qu’il participe à l’économie locale, qu’il permet des revenus à des familles… que toute cette fierté-là n’égale pas celle que lui, il te porte.

Fait que je te rends hommage, ma fille. Il n’y en a pas beaucoup qui peuvent passer au travers de tout ça et toi tu le fais, pis tu le fais bien. Lâche pas, d’ici quelques années, il va toujours ben finir pas être bon pour prendre des vacances.

Isabelle Potvin
ISABELLE POTVIN

Une réflexion sur “Hommage à toi, la mère de famille et conjointe d’un entrepreneur

  1. Sophie Répondre

    Merci, vraiment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *