8 astuces pour survivre à une visite à l’urgence avec un enfant

baby cry

La vie avec un enfant est souvent remplie de surprises comme des chutes accidentelles, des virus et de petits maux de toutes sortes. Bien que l’on a un profond désir de désengorger le système médical, il arrive que les événements nous poussent à nous rendre … à l’urgence.

Ce lieu croulant sous les microbes est muni d’un temps d’attente digne des records Guinness. Nous le savons tous que le personnel médical fait son possible pour nous venir en aide mais il faut bien faire passer le temps à nos petits loups alors que l’on se morfond pour eux et que l’on devient de plus en plus impatientes au fil des heures qui passent. C’est pourquoi j’ai pensé vous offrir LA trousse de survie des mamans qui se rendent à l’urgence!

#1  Les denrées

Ne jamais sous-estimer l’estomac d’un enfant malade. Il pourra vous crier famine au moment où vous vous y attendrez le moins. Bouteilles d’eau (de lait), collations préférées de votre coco ou peu importe ce qui vous tombera sous la main avant de sortir de la maison. Les machines distributrices sont hors de prix et souvent bien que trop loin. Ne vous oubliez pas dans tout cela. Malgré que la situation nous coupe souvent l’appétit, la faim se fait toujours sentir à un moment ou à un autre.

#2  Du p’tit change

Pour les machines distributrices si vous avez oubliez le point précédent. Un bon café chaud pour nous tenir réveillées, ça peut avoir son utilité. Et je vous épargne le stationnement à payer avant de quitter.

#3  Un moyen de transport

Parce que votre mini ne voudra sûrement pas passer tout ce temps sur vos genoux, prévoir la poussette ou un mode de portage. Vos bras vous remercieront et votre patience aussi, surtout si vous arrivez à y endormir votre progéniture.

#4  Les objets de réconfort

Ne surtout JAMAIS oublier le toutou préféré de minou. Sa doudou fétiche sera aussi bien utile parce que parfois, ça prend une p’tite laine pour tenir coco au chaud. Cet univers inconnu nécessite souvent un peu de réconfort familier.

#5  Les rechanges

Peu importe l’âge de votre enfant, un enfant malade des fois, ça se salit. Je vous laisse imaginer ici les manières de se tacher. On pense à des vêtements de rechange pour le haut et pour le bas, des couches,  des lingettes, etc. Et selon la situation, il peut être pratique d’en avoir pour vous-mêmes. C’est l’expérience qui parle!

#6  La technologie

Ne nous alarmons pas! Je sais que ce n’est pas tous les parents qui sont pour ça, mais des fois, ça sauve des vies. Pour ma part, mon enfant n’a jamais accès à mon cellulaire ou à ma tablette. À l’urgence, au diable les convictions. Mettez dans vos appareils des applications qu’il aime. Téléchargez son film ou ses émissions préférés. Cela évite bien des crises. Je vous confirme qu’Astérix et Cléopâtre a su me venir en aide lors des examens douloureux que subissait ma fille. Et surtout, n’oubliez pas la recharge murale de vos appareils. Elle vous sera d’un précieux secours!

#7  Du divertissement pour adulte

Parce que c’est bien beau divertir la marmaille, mais il faut bien s’occuper l’esprit nous aussi. Surtout si ledit enfant s’est assoupi. Un livre de poche, une série sur Netflix, des jeux, etc. Parce qu’une fois que tu as fait le tour de Facebook, Instagram et compagnie, ça prend autre chose pour se changer les idées.

#8  Quelqu’un

Aussi bête que cela puisse paraître, aller à l’urgence en solo avec un enfant souffrant et un temps d’attente interminable peut être une épreuve digne d’une discipline olympique. N’hésitez pas à demander à votre conjoint, une amie, aux grands-parents, etc. pour vous accompagner ou venir vous secourir en cas de complications. Par expérience, cela a su m’aider lorsque j’étais seule et que je ne m’endurais plus ou que j’étais à cours de ressources et de force morale et physique. Voir votre accompagnateur arriver vient généralement avec un halo lumineux et une petite musique angélique! Surtout si cette personne arrive avec tout ce que vous avez oublié dans la liste ci-dessus et dont vous avez besoin pour vous faciliter la vie.

Personne ne veut voir son enfant malade et souffrant. Personne n’a le cœur assez solide pour voir son enfant se faire faire des prises de sang, recevoir des injections, un cathéter ou un plâtre. Mais n’oubliez jamais que votre enfant ressent tout l’amour que vous lui témoignez alors que vous lui dites à quel point il fait bien cela et qu’il est courageux. Ne sous-estimez jamais votre lien d’attachement, c’est dans des moments comme ceux-là qu’il devient très utile. On est tous humains et les voir souffrir nous fend le cœur, mais les voir se battre nous rend si fiers.

Annie Chamass
ANNIE CHAMASS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *