Le jour où j’ai décidé de devenir maman à la maison

mother and kid in front of window

J’ai décidé de devenir maman à la maison. Mon cheminement a été long et parsemé d’indécisions de toutes sortes. Pour essayer d’y voir plus clair, j’ai tenté de me concentrer sur ce que moi, je voulais. Sur quel genre de personne je suis. Et j’ai réalisé bien des choses.

J’en ai assez d’aller reconduire mes enfants chaque matin à la garderie. Ils ne veulent pas y aller. Malgré le fait que ce soit une excellente garderie, que les éducatrices soient devenues mes amies au fil du temps, que je leur fasse entièrement confiance et que je sache que mes enfants sont aimés et bien traités, mes enfants préfèrent passer la journée avec moi. C’est un fait.

Je ne veux plus vivre le stress que je ressens quand un de mes enfants est malade. Qui va prendre congé pour rester à la maison ? Que faire quand la banque de congés de maladie est épuisée ? Ça m’est déjà arrivé de devoir envoyer mon enfant à la garderie malgré le fait qu’il ne soit pas tout à fait top shape. Tu sais le genre de journée où tu aimerais toi-même rester au chaud à la maison pour relaxer ? Et ça m’a brisé le cœur de devoir le faire, mais je n’avais vraiment pas le choix.

J’en ai assez des matins et des soirs de semaine à la course. Devoir réveiller les petits qui dorment pour qu’ils se préparent à partir à la garderie. Revenir le soir, préparer le souper, donner les bains, pour finalement s’écraser dans le divan pour pouvoir relaxer un peu.

Et le temps passe. Les enfants sont jeunes et ils grandissent tellement vite. Je veux être là pour les voir grandir. Je veux passer du temps avec eux autre que quelques minutes le soir et la fin de semaine.

Que faire alors ? On discute en couple, on sait qu’un salaire sera suffisant pour vivre. Et je réfléchis encore. Est-ce que je serai heureuse à la maison, sans emploi pour m’accomplir autrement qu’en tant que maman ? Je me rappelle à quel point j’ai trouvé ça difficile lors de mon deuxième congé de maternité, avec deux enfants en bas de deux ans à prendre soin. La différence, c’est que maintenant, ils sont plus vieux. Pour un temps, ça ne devrait pas poser de problème. Je me dis alors je tenterai l’expérience jusqu’à temps que les enfants rentrent à l’école. Est-ce que je nuirai au développement social et académique de mes enfants en les retirant de la garderie ? Non, je vais leur proposer quelques activités pour apprendre en s’amusant, sans trop de stress. Après tout, dans le passé, les enfants ne fréquentaient pas la garderie et parvenaient à réussir à l’école malgré tout !

Et surtout, je vais prendre le temps de vivre et de souffler un peu !

Peut-être souhaiterais-tu devenir maman à la maison. Peut-être es-tu en réflexion à savoir si ce mode de vie est fait pour toi. Peut-être que financièrement, la chose serait possible pour ta famille. Peut-être décideras-tu que jamais tu ne seras maman à la maison. Et c’est bien parfait ! L’important, c’est que tu sois en paix avec ta décision. Comme je le suis avec la mienne. Personne n’est aussi bien placée que toi pour savoir ce qui convient à ta famille. Je sais qu’il y aura des jours qui seront plus difficiles que d’autres, que je trouverai ça ardu, que j’en aurai assez. De toute façon, ces jours-là arrivent aussi au travail. Mais pour ma part, je sais qu’au bout du compte, mes efforts en vaudront la peine.

Mélina Morin
MÉLINA MORIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *