La maman qui sait

doubtful mother

Quand j’étais enfant, il me semble que mes parents détenaient toutes les réponses. Maintenant que je suis parent, je n’ai que des questions sans réponse. Et ça me gruge par en dedans. Pourquoi je ne suis pas cette maman qui sait tout? Qui trouve toujours les bons mots pour rassurer?

J’aimerais tant que mes petites filles restent toutes petites plus longtemps. Le temps que j’apprenne à trouver les réponses. Le temps que j’apprenne à être une maman. Une maman qui sait. Une maman, une vraie, t’sais.

Depuis que j’ai mis au monde la chair de ma chair, on dirait que la vie m’a rentré dedans de plein fouet. Chaque jour – que dis-je, chaque MINUTE est faite d’incertitude et de questions sans réponses.

Et c’est là que ma propre maman me dit « nous non plus, on ne savait pas, on a appris sur le tas! » ….  QUOI!? Si ma mère savait à quel point elle a pété ma balloune en me disant ça!

J’ai besoin du mode d’emploi! J’ai si peur de faire une erreur impardonnable! Si peur de scrapper mes filles pour la vie. Je suis une maman, mais quand en serais-je une avec un grand M?

Oh! ne doute pas chère, je suis une bonne mère. Mes enfants ne manquent de rien, ni d’amour, ni de stimulation, ni de rien d’essentiel. Je redécouvre la vie à travers leurs petits yeux curieux avec toute la joie – et parfois l’exaspération, je ne le cacherai pas – dont je suis capable. Je lis sur la parentalité, j’échange avec d’autres mamans, je demande conseil à mon pharmacien et je suis avec rigueur les progrès de mes enfants afin de déceler toute anomalie le plus tôt possible. Mes filles font des activités la fin de semaine, mais pas trop question de leur apprendre à s’organiser seules et de leur laisser le temps d’être des enfants tout simplement. Je tente de faire au mieux tout le temps en achetant la paix lors de rares occasions… ok pas si rares que ça! J’essaie de me dire que je me fous du jugement des autres et que j’élève mes enfants selon mes valeurs en sachant que c’est pour le mieux, mais j’avoue que je me mens à moi-même. Le jugement des autres mamans me pèse. Parce qu’elles ont tellement l’air de savoir ELLES.

Pourquoi ces autres mères ont eu les réponses à toutes ces questions? J’étais où moi quand le marchand de réponses est passé? Je l’ai clairement manqué et il n’a laissé aucun avis sur ma porte pour que j’aille récupérer mon colis de réponses.

Je suis une maman. Tout simplement. Et j’apprends sur le tas, comme ma propre mère avant moi. Je fais de mon mieux. J’aime mes enfants à la folie, plus que moi-même. Est-ce suffisant? Est-ce que ça fait de moi une Maman? Une maman qui sait? J’imagine que la réponse se cache dans les yeux de mes enfants. Parce que quand je les regarde, quand je vois leur regard se tourner vers moi et boire mes paroles, quand je sens leur petite main se glisser dans la mienne en quête de réconfort ou de courage, je me dis que c’est peut-être ça, justement, LA réponse.

J’ai raison ou pas?

Amy Bureau
AMY BUREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *