6 bonnes raisons de garder ton p’tit chez vous quand il est malade

little girl with flu

La saison des rhumes pis des gastros est à nos portes pis avant qu’il prenne l’envie à un champion d’envoyer son p’tit malade à la garderie ou à l’école, v’là six bonnes raisons de lui rappeler pourquoi il devrait le garder chez eux.

#1  Parce que ton p’tit aura pas de fun

Si ton p’tit a les yeux dans la graisse de bine, les cernes jusqu’en dessous des bras pis la vitalité d’un bonhomme de soixante-dix ans qui sort d’une opération à cœur ouvert, les chances qu’il ait du gros fun entouré de cinquante petits individus aussi exaltés que Gregory Charles un soir de concert sont de minces à nulles. Tu ne veux pas qu’il manque un jour de classe par crainte qu’il prenne du retard en classe ? J’ai un gros scoop pour toi : avec la gueule qu’il a, je peux te certifier qu’il n’apprendra rien pantoute.

#2  Parce que le monde qui vont s’en occuper tripperont pas non plus

Les enseignants pis les éducateurs, c’est du ben bon monde, t’sais. Ils ont fait des enfants leur vocation pis c’est pas rien parce que chez vous, t’en as juste deux-trois pis des fois, t’en vois pas le bout.

L’affaire, c’est que ramasser le vomi d’un enfant qui a passé la nuit à se vider de son contenu chez eux et bercer le p’tit malade à moitié évanoui qui morve autant qu’il tousse, ça ne fait pas vraiment partie de la description de tâches de ce beau monde-là. Non seulement parce qu’ils n’ont pas choisi de faire médecine, mais aussi parce qu’ils ont à leur charge une barge de petits monstres en pleine forme à gérer simultanément.

#3  Parce que toi, quand tu viens de te vomir le corps, tu restes chez vous

Dans la vie, quand ton corps te fait clairement savoir que c’est le temps de rester coucher, tu call malade pis tu restes chez vous. Tu ne te relèves pas d’une nuit de gastro en te disant que ce serait une maudite bonne idée d’aller travailler quitte à te répandre dans ta corbeille à papier, t’sais. Même affaire si t’as un rhume carabiné qui t’empêche de dormir deux nuits d’affilée pis qui t’oblige à vivre sur le Ventolin pis les Advils.

Ton enfant n’est pas différent de toi. Y’a les mêmes droits et les mêmes besoins, t’sais.

#4  Parce que la gastro pis le rhume ne se contentent pas de contaminer deux-trois amis vite fait

Au lendemain d’une nuit mouvementée parce que ton p’tit a rendu son souper à trois heures du matin, tu te dis que c’était sûrement rien qu’une indigestion pis tu l’envoies à l’école. La nuit suivante, étrangement, trois autres amis rendent leur souper à la même heure. Deux jours plus tard, ils sont rendus six. C’est à peu près là que l’école sonne l’alerte rouge de l’épidémie de gastro et qu’une mère enceinte de six mois qui vomit aussi depuis deux jours se ramasse à l’hôpital d’urgence et passe à deux cheveux de perdre son bébé pour cause de déshydratation majeure.

Tout ça pour te dire que t’as même pas idée du monstre que tu peux créer en envoyant ta progéniture malade à l’école ou à la garderie.

#5  Parce que ton p’tit ne reprendra pas le dessus

Ton enfant là, y’est vidé. Y’a plus une once de jus. Tu espères qu’il reprenne le dessus comment si tu t’obstines à l’envoyer à l’école jour après jour au lieu de l’ensevelir en dessous d’une tonne de couvertes avec une soupe Lipton pour lui permettre de se débarrasser de son maudit rhume qui décolle pas et de la morve qui vient avec ?

#6  Parce que ton p’tit devrait passer en premier

C’est vrai que la vie va vite, que tu veux pas manquer de travail, que tes ressources financières ne sont pas illimitées pis que t’avais pas prévu rester chez vous à matin. Mais quand ton p’tit a vraiment la gueule à terre, tout ce qu’il reste à faire, c’est appeler Mamie ou caller off, rembarquer dans ton pyjama pis te taper la Pat’Patrouille en rafale jusqu’à temps que ça passe. Parce que ton p’tit devrait passer en premier.

Ça fait que penses-y.

Les profs, les éducatrices, les mères et les pères pis l’ensemble de la société te remercient.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *