Toi, la mère de famille et l’évolution des relations sexuelles dans ton couple

couple in bed with happy kid

À vos débuts, à ton chum pis toi, ça vous tentait tout le temps, peu importe l’heure ou le lieu, tant que vous aviez assez d’intimité pour être à l’aise.  Dans un party, vous passiez la soirée à vous dévorer des yeux, pensant à ce qui vous attendait en revenant chez vous.  Ça a duré un moment, ensuite vous vous êtes calmé les ardeurs, mais la passion était toujours là, prête à être satisfaite à tout moment.

Puis, vous vous êtes dit que vous vous étiez assez pratiqués, qu’il fallait voir le fruit de votre amour.  Encore là, au début vous étiez assidus, peu importe si c’était un jour propice ou non.  Si la chance était de ton bord, t’as eu un test positif en quelques mois.  Si ça a été plus long, le sexe est devenu calculé et beaucoup moins spontané et satisfaisant.  Mais bon, t’as fini par tomber enceinte et tu étais au comble du bonheur!

Premier trimestre, tu dors littéralement debout, tout le temps, n’importe où.  Les galipettes, pas trop pour toi!  Le deuxième trimestre arrive, t’as un p’tit répit mais là tes hormones et ton corps sont déstabilisés, mais tu resplendis de bonheur, t’es amoureuse et ça te tente encore!  Au troisème trimestre, t’as moins le goût, avec la bedaine qui pousse et le bébé qui gigote et qui t’envoie des directs dans les reins et la vessie.  Et parfois, c’est ton chum qui ne veut pas faire mal au bébé… et le nombre de positions possibles chute drastiquement plus la date prévue d’accouchement approche.

Après l’accouchement, y’a toujours une petite période d’adaptation, dont la durée varie avec le nombre de points que tu auras.  Anyway, tu ne dors pas beaucoup et ta libido est aussi basse que le mercure en pleine vague de froid.  Donne-toi le temps, fille, ça va revenir!

Quand ton petit chérubin daigne avoir une routine qui te permet de te reposer un brin, de prendre un peu soin de toi (c’est-à-dire prendre ta douche et te laver les cheveux sur une base régulière), tu recommences à te sentir femme, avec le désir qui vient avec.  Mais il faut que tu te times entre les boires, les siestes et la présence du principal intéressé, ce qui n’est pas simple… tu te dis que ce bébé-là va vieillir et que tu auras plus de temps.  Mais quand ils vieillissent, ils gagnent en autonomie… t’sais; te faire surprendre le matin en action par un p’tit qui te tape sur l’épaule, c’est un turn-off efficace!  Mais au moins quand ils dorment, ils dorment, alors votre routine sexuelle est concentrée le soir, une fois que tu es certaine que ça dort à poings fermés.  Ça dure un temps, mais en vieillissant, ils se couchent de plus en plus tard… et ça arrive que tu t’endormes avant eux!  Quand ça arrivera, souviens-toi de profiter de chaque moment seule avec ton homme, car tu ne sais jamais quand l’occasion va repasser!

Mais ça doit pas être si pire que ça, fille, si t’as trouvé le temps d’en faire d’autres après le premier!

Sophie Métivier
SOPHIE MÉTIVIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *