Ta famille recompostée

familiy in living room

Les familles se décomposent et se recomposent, mais le portrait évolue au fil des années et les familles recompostées, c’est un petit mélange organique qui essaie de revivre de ses reliques, de repenser les traditions familiales pour survivre aux aléas des nombreuses séparations.

Cette nouvelle famille, avec ou sans domicile unique, est soutenue par l’amour de deux monoparentaux qui doivent s’aimer plus fort! Pourquoi plus fort? Voyons, les familles unies s’adorent! Bien sûr, la famille nucléaire s’aime fort, mais elle a une longueur d’avance nommée routine, confort et confiance. Ses membres ont eu le temps de s’apprivoiser et de grandir ensemble. Le couple de parents fondateurs est soutenu par des racines culturelles, morales et religieuses incroyables. Ils ont un trésor à protéger et la société leur enseigne qu’on est plus appréciés et heureux dans la normalité. Tout le monde préfère transiger avec une famille unie, les professeurs, les entraîneurs, les patrons, la famille élargie, les amis… On voit double avec les parents séparés, deux fois plus de troubles, deux façons de communiquer, deux gardes, deux adresses, deux visions…. On ne divise pas la tâche parce qu’on est séparés, on la double!

Le nouveau couple composé de « parents-tonnerre » est accablé de grandes responsabilités, mais ébloui de repenser sa vie. Ce couple deviendra un solide paratonnerre pour résister aux ex, aux gardes, aux besoins de chacun et du couple, aux obligations familiales et aux horaires abominables. On fait face à des experts de la conciliation, à des superhéros de la gestion de conflits et du compromis. On n’est pas très loin de la complexité avec des enfants qui fréquentent parfois quatre maisons (papa, sa blonde, maman, son chum) et huit grands-parents (paternels (2), blonde de papa (2), maternels (2), chum de maman (2). Si les grands-parents sont eux aussi séparés, on recommence à compter! Ils ont une culture familiale distincte, un passé unique et des souvenirs non partagés. Je pense que le terme « compost » peut s’appliquer!

Un beau mélange à brasser et à retourner délicatement pour être sûr que le tout va se lier et former un beau grand cupcake doré! Dans la réalité, on sait que la recette finit trop souvent en pâte brisée! Pourquoi?

La vie d’un parent mono reconstituée est une organisation titanesque vacillant entre l’indigestion de tâches et d’activités et une semaine de liberté. Cette dernière, parfois remplie de culpabilité, se déroule souvent sous le concept « je me reprends pour toutes les années où elle (il) mon ex ne me laissait pas faire du sport, sortir, voyager, manger de la crème glacée dans le pot, dépenser pour des jeux vidéo ou ne pas rentrer coucher. Un rafraîchissant laisser-aller contrôlé de quelques jours pour refaire le plein avant de remonter en train. Le train qui ramène les petits loups plein d’entrain qui vont retransformer la maison en piste d’atterrissage, le frigo en producteur de ficello et l’auto en bac à compost rempli de raisins fripés, de petits poissons qui n’ont pas été repêchés au dernier pool de bébé et de cartons de jus écrabouillés pendant la crise du petit dernier.

La bipolarité de la famille recomposée est un état contradictoire qui laisse certains besoins inassouvis, mais une forte dose d’espoir voulant que l’amour triomphe de tout. Quand tu aspires à former un couple de « parents-tonnerres » #paratonnerre, tu affrontes toutes sortes d’orages. Des logis qui débordent une semaine et se vident la suivante, des enfants en garde partagée ou complète, des plus grands qui reviennent et s’en vont sans oublier les invincibles qui ont décidé de donner naissance à un autre bébé. Des maisons trop à l’étroit, des voyages à prix exorbitant, des enfants qui ne s’entendent pas nécessairement! Des négociations difficiles entre toi et ton ex sur les changements de garde qui deviennent des négociations entre ton ex et sa conjointe, son ex et sa nouvelle blonde qui a un ex et une femme … formant une ribambelle de parents pris entre l’arbre et l’écorce du bonheur de l’enfant.

Et le bonheur des parents dans tout cela? Le secret réside dans la reconnaissance! Chaque parent sent qu’il a une place cruciale dans la nouvelle cellule familiale. Enfin, il est reconnu et aimé. L’objectif n’est pas de ramer plus fort pour arriver à recréer une famille traditionnelle. L’idée est de ramer en cadence pour bâtir une nouvelle famille sans limite et sans passé dans laquelle tout le monde participe.  Une solidarité qui deviendra les racines d’une communauté issue de l’amour d’un couple courageux et surtout très amoureux. Comme quoi les restes des uns font le bonheur des autres!

Natacha Lahaie
NATACHA LAHAIE

Une réflexion sur “Ta famille recompostée

  1. Cindy Répondre

    Wow ! Ton texte réflète tellement la réalité que j’ai dû mettre mes verres fumés ! Non sérieusement, ma famille actuelle est aussi complexe que tu le décris, 5 enfants, 2 mamans à gérer 2 papas à gérer c’est le « free for all » certains jours! Merci, merci pour ce texte qui donne quand même l’espoir que rien n’est impossible et que malgré tout ma vie, celle de mon chum peut continuer! On a droit au bonheur et on a droit de s’aimer même si le plus jeune de mon chum aime pas ma fille ou que les enfants ne s’endurent plus … on existe mon chum et moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *