À toi, mon amie qui a accouché par césarienne 

caesarean woman and baby

Je sais que ce n’était pas ton plan de rêve. On s’en était parlé même, c’était ton pire scénario. Tu voulais tellement accoucher « naturellement », comme tu disais. J’ai vu la déception dans tes yeux à la seconde où tu m’as raconté ton accouchement. Je pense qu’on a besoin de jaser. 

Je ne parle pas en connaissance de cause, parce que je ne peux qu’imaginer ton sentiment. Par contre, je peux te dire sincèrement que ça ne fait pas de toi moins une maman. C’est autant un accouchement que les autres. Ta capacité à être une bonne mère ne se mesure pas à ta dilatation ou ta largeur de bassin.  

Je comprends ta déception quand les médecins t’ont expliqué que c’était le temps de la césarienne. Tu as dû faire ton deuil de ton accouchement de rêve et prendre les décisions pour le bien de ton bébé. Je comprends ton stress de l’inconnu alors que tu te ramasses seule, nue, au milieu des professionnels qui s’affairent.  Je comprends ta colère de ne pas avoir de contrôle sur ce qui se passe, ni sur ton corps.  

Je comprends ta tristesse immense de ne pas pouvoir garder ton précieux près de toi. De le voir partir avec papa alors que tu dois attendre de dégeler. De ne pas pouvoir faire les premières minutes de peau à peau toi-même. 

J’espère que tu pardonnes mes questions ou mes tentatives de te remonter le moral. Je ne sais pas trop comment m’y prendre pour te faire sentir mieux. J’espère surtout que tu ne te sens pas jugée. Nos accouchements sont très différents, mais il n’y en a pas un mieux que l’autre.  

On croit, lorsqu’on devient parent, qu’on aura le contrôle puisque c’est nous qui prenons les décisions, mais c’est faux. Ça va prendre du temps, mais tu vas finir par accepter ce que s’est passé parce que c’était hors de ton contrôle. Tu n’aurais rien pu faire de plus pour avoir ton accouchement de rêve. Ce n’est pas ta faute.   

Un accouchement réussi, c’est celui qui finit avec un bébé. Tout simplement. Il n’y en a pas de meilleur ou de moins bon, seulement des circonstances qui sont parfois plus difficiles.  

Bienvenue dans le monde de la maternité, ma belle.  

Maman Ours
MAMAN OURS

2 thoughts on “À toi, mon amie qui a accouché par césarienne 

  1. Boubouublog Répondre

    Magnifique billet 💛

  2. johanne Répondre

    Ta capacité à être une bonne mère ne se résume pas à la façon dont tu as mis au monde ton enfant mais bien à ta capacité de le porter dans ton cœur après lui avoir fait voir le jour afin de lui donner ce qu’il y a de mieux en toi, pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *