5 bonnes raisons d’emmener tes p’tits en voyage

kid with luggage

Tu as connu la liberté de voyager seule. Dès que tu y as goûté, tu t’es dit « Wow! Je veux faire ça toute ma vie. Toujours. Tout le temps ». Puis tu as rencontré un bel homme avec qui tu as eu envie de partager tes rares semaines de vacances annuelles. Tu as organisé un voyage avec lui, tu en as rêvé pendant des mois puis tu as fini par partir. C’est là que tu as connu le plaisir de voyager en couple. Et là, tu t’es dit « Wow! Je veux voyager avec lui toute ma vie. Toujours. Tout le temps ».

Est ensuite arrivé le moment où ton compagnon de voyage et toi avez envisagé de mettre au monde un mini humain. Votre mini humain est arrivé et a chamboulé vos vies… et vos voyages. À jamais. Oh oui! D’ailleurs, j’espère que tu as fait le deuil de tes anciennes façons de voyager. Désolée de te dire que les partys de 20h00 à 5h00 du matin sur la plage, à boire avec insouciance avec des inconnus, c’est TER-MI-NÉ. Maintenant, il te reste deux options. La première : voyager en couple comme avant, mais t’ennuyer à mourir de tes petits qui sont restés chez les grands-parents. La deuxième : emmener tes petits, et voyager en famille.

Alors si tu optes pour la deuxième option, voici cinq bonnes raisons d’emmener tes petits en voyage.

#1  En bas de deux ans, ils voyagent gratuitement

Gratos. Oui oui. Pas de billet d’avion à payer, pas de surplus d’hôtel à payer. Pas de bouffe à payer vraiment dans les restaurants non plus parce que ton conjoint et toi partagerez probablement votre assiette avec lui. N’est-ce pas là le meilleur argument dont tu as besoin? La seule chose que tu auras à payer, c’est une taxe supplémentaire pour le transport en avion. Mais on s’entend, ce n’est vraiment rien comparé au prix total de ton voyage.

#2  Tu vas redécouvrir le monde à travers leurs petits yeux d’enfants

Crois-moi. Qu’ils aient trois mois, un an, ou cinq ans, ils savent très bien qu’ils sont en voyage et que « quelque chose se passe ». Lorsqu’ils mettront leurs petits pieds dans l’océan ou qu’ils auront le privilège de se coucher à 22h00 pour voir la tour Eiffel illuminée, ils auront des étoiles dans les yeux. C’est juste assuré. Et peut-être qu’ils ne s’en souviendront pas quelques années plus tard, mais intérieurement, ils auront appris ce que le voyage apporte et malheureusement (ou heureusement?), ils en auront ensuite besoin de plus en plus, chaque année!

#3  De qui vas-tu t’ennuyer? De personne.

Si tu es comme moi et que tu as de la difficulté à faire garder ton enfant une nuit, même par ta propre mère, tu peux tout de suite oublier l’idée d’une semaine dans le Sud avec ton chum, ou pire, de deux-trois semaines sans les petits en Europe. Après trois jours, tu vas vouloir une seule chose : revenir à la maison. Ben oui. C’est niaiseux de même une mère. Alors pour être certaine de ne pas t’ennuyer de personne, moi je te dis, emmène tous les êtres qui te sont chers avec toi. Problème réglé. Au pire, tu t’ennuieras de ton chien, mais tu vas pouvoir survivre.

#4  Tu pourras montrer la vraie vie à tes enfants

Le Canada, c’est beau, c’est le fun, c’est paisible et c’est pacifique. Mais quand on voyage, on se rend compte rapidement de la chance que nous avons de vivre dans notre pays. On réalise que ce ne sont pas tous les gens sur Terre qui vivent dans une maison avec un toit étanche et un matelas pour dormir. Que ce ne sont pas tous les gens qui mangent trois repas par jour et qui ont accès à des soins de santé. Et de façon moins dramatique, on se rend compte que tous ne fêtent pas les mêmes fêtes, qu’ils n’ont pas la même religion, la même tenue vestimentaire, la même couleur de peau, le même langage… À mes yeux, ce sont des apprentissages qui valent de l’or pour tes enfants et qui ne s’apprennent pas sur les bancs d’école. Le voyage, c’est de leur montrer l’ouverture dès leur plus jeune âge. De leur montrer toutes les facettes de la vie pour qu’ils comprennent que la vraie vie, ce n’est pas seulement celle qu’ils vivent au Québec.

#5  Des souvenirs de famille, tu en auras des précieux, qui resteront pour toujours

Prends-en des photos. Prends-en en masse. Parce qu’un jour, tu vas les regarder avec nostalgie, mais aussi avec le sourire. Tu vas sourire en pensant à la première fois où, tout gêné, ton petit a commandé sa première Gelato en italien (chose que tu lui as apprise pendant des semaines avant le départ). Tu vas rire telle une mère un peu indigne en te remémorant la fois où il a pris son premier bouillon dans la mer. Tu vas presque pleurer en réalisant à quel point, quinze ans plus tard, ils ont grandi et qu’ils ne veulent plus rien savoir de venir en voyage avec leurs « vieux parents ». Tu vas te dire que finalement, tu as bien fait d’en profiter et que si c’était à refaire, tu referais exactement la même chose.

Au final, je veux te dire que jamais je ne vais te blâmer si tu trouves cinq bonnes raisons de NE PAS emmener tes enfants en voyage! Un voyage en couple, ça doit faire du bien aussi! On s’en reparlera dans quelques années quand mon p’tit aura passé son Terrible Two et que j’aurai besoin d’un break.

Bref, bon voyage!

ARIANE LEPAGE-HURTEAU Ariane Lepage-Hurteau

Ariane Lepage-Hurteau a le trouble compulsif du voyage, une vraie maladie pour laquelle il n’existe aucun remède sauf celui de voyager encore et encore. Née d’une maman agente de voyages, elle a eu le gène du nomade dans le sang dès son plus jeune âge. Résultat? Elle n’a jamais plus de 1500$ dans son compte en banque, puisque c’est le montant que ça prend pour acheter un billet d’avion à destination d’à peu près n’importe quel pays! En savoir plus...

Site Web Page Facebook


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *