T’es maman? Désolée, tu ne seras pas retenue pour le poste

woman looking for job

Si vous êtes une maman de carrière en entreprise et que vos patrons sont des hommes,  watchez votre derrière les filles, parce que ce n’est pas gagné d’avance. Si vous avez eu le malheur d’avoir un enfant avant d’être promue, vous allez devoir vous battre bien fort pour l’obtenir, votre promotion. Parce qu’une femme maman, c’est bon à rien. En tout cas… selon certains qui vivent encore en 1920.

Oui les filles. Croyez-le ou non, certains hommes pensent encore qu’en 2017, les femmes mamans ne sont pas suffisamment compétentes pour exercer des postes plus haut placés dans leur entreprise. Oui! Ils croient qu’être maman, c’est une maladie grave. Celle de l’incompétence, de l’incapacité à être efficace et à se concentrer, et celle du manque de temps pour se consacrer réellement à son travail.

Ça aurait l’air, selon eux, que le fait de travailler en étant maman fait de vous quelqu’un qui regarde des photos de votre p’tit sur votre cellulaire toute la journée, au lieu de travailler. Une mère n’est pas capable de faire sa tâche, ben non. Elle est maman! Elle passe son temps au téléphone à parler à la gardienne, à régler les chèques pour la gymnastique de la petite, à prendre rendez-vous chez le dentiste pour le plus vieux et à planifier son souper du lendemain. Ben non, elle n’est pas efficace à 100% comme avant, elle fait juste ça, penser à son ou ses enfants. Ça fait que donnes-y pas un poste de gestion en plus, ça va être trop pour elle! Elle sera pas capable.

Ça aurait l’air aussi que si vous avez un enfant, vous augmenterez gravement votre taux d’absentéisme au travail, ce qui réduira de beaucoup votre sex-appeal professionnel pour le nouveau poste que vous convoitez. Donc tant qu’à choisir entre quelqu’un qui s’absentera pour les rendez-vous du p’tit, ses journées de gastro et toute la patente, ils vont choisir quelqu’un qui a déjà réglé ce « problème-là » dans sa vie. Parce qu’on va se le dire, en 2017, dans la tête de ces patrons-là à la mentalité de 1920, les papas ça n’a aucune part de responsabilité dans la vie d’un enfant. Ben non! Il y a juste les mamans qui se déplacent pour les rendez-vous et qui reviennent à la maison pour s’occuper des enfants malades. Les papas eux, ils ne font pas ça, ils sont trop occupés à travailler. C’est la job de la femme, ça!

Puis t’sais, aussi, si vous êtes maman, eh bien ça va être difficile pour vous de travailler votre quarante heures semaine. Et faudra pas vous demander de faire de l’overtime. Non, parce que vous allez devoir nourrir votre enfant, le cajoler, lui faire faire ses devoirs, aller à son soccer, lui faire prendre son bain et le coucher. Donc après, vous n’aurez plus d’énergie pour continuer à travailler, le soir, chez vous. Et pendant la journée, quand il va avoir fait une mauvaise nuit, vous n’aurez pas autant d’énergie à consacrer à vos tâches. Vous allez être fatiguée, et donc perdre en efficacité. Alors le poste que vous voulez, il serait beaucoup mieux d’être comblé par cette personne sans enfant, ou avec des enfants bien vieux qui sont déjà autonomes et qui ne demandent plus autant de votre temps ni de votre énergie.

Vous ne me croyez pas? Je vais vous poser une question : est-ce qu’un homme s’est déjà fait refuser un poste sous prétexte qu’il venait de tomber papa? Non. Ben c’est ça.

Pour finir, il y a quelque chose que je dois vous dire, messieurs les patrons de 1950. ALLEZ CHIER. ÉVOLUEZ. Ouvrez vos petits yeux encore trop fermés par votre sexisme et votre dénigrement de la femme-maman. Si vous pensez qu’être maman influence négativement notre gestion du travail et notre efficacité, vous n’avez rien compris.

Parce qu’être maman fait de nous des femmes incroyables qui peuvent faire dix choses en même temps, sans difficulté. Parler au téléphone en rédigeant un courriel tout en mangeant une collation? Il n’y a rien là.

Être maman nous a appris à maximiser notre temps. Patrons, vous n’en croiriez pas vos yeux  si vous saviez tout ce qu’on arrive à faire pendant une sieste de quarante-cinq minutes.

Être maman nous a appris à nous organiser comme vous ne pourriez même pas vous imaginer.

Être maman nous a appris à nous débrouiller pour faire des choses nouvelles, que nous n’avions absolument aucune idée comment faire avant d’avoir des enfants.

Être maman nous a appris la patience, la tolérance, le dévouement, l’amour véritable, la psychologie, la générosité, le don de soi, la résistance au stress…

Être maman fait de nous la personne parfaite pour occuper un poste haut placé dans votre entreprise. Il n’y a AUCUN doute là-dessus. Revenez sur terre.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *