Ode aux Kleenex

little girl sneezing

J’te le dis tout de suite, moi, je ne me tiens pas avec des gens qui n’ont pas une boîte de mouchoirs dans TOUTES les pièces de leur maison. Nan. Je comprends pas ça du tout une famille qui tient une seule boîte dans la salle de bain, pièce où personne ne vit. Pis là, je te parle même pas des autres endroits où tu devrais impérativement disposer de mouchoirs, comme l’auto, la poussette, le sac à main, etc.

Chez moi, ce précieux objet trône fièrement dans chaque recoin de la maison. Pourquoi ce TOC, me dis-tu? Parce que, en tant que parent, j’en ai ultra besoin. Le Kleenex est la chose dont je me sers le plus dans une journée, une semaine, une année. Oui, chaque jour apporte sont lot de morve, de dégâts, de larmes, de pipi, de toute quoi!

Quand on pense qu’un enfant peut attraper jusqu’à vingt-trois rhumes par année, il vaut mieux s’équiper solide. Multiplie par ton nombre d’enfants et tu vas voir que ça dépasse l’entendement. N’oublie pas de t’inclure dans le lot, parce que toi aussi, tu pognes les microbes de tes kids à la vitesse de l’éclair. À toute nouvelle maman, c’est le conseil que je donne : demande des mouchoirs à la tonne pour ton shower. Meilleur cadeau ever.

Je suis une consommatrice frénétique de mouchoirs. Mes achats en Kleenex doivent dépasser le P.I.B. du Canada à moi toute seule. Quand je constate que mon bac de récupération ne contient que des boîtes de mouchoirs et que mon armoire de salle de bain se vide en un claquement de doigts, je me dis qu’on doit être une famille de malades pas mal.

Songes-y : y’a toujours, en plus, une goutte ou une tache dans les endroits les plus incongrus. Ton enfant décide de vomir ou de laisser sa trace un peu partout, souvent dans une place louche et sombre :

Sous le divan, son Yop il renversera. Ça prend un mouchoir, là là;

Sur le mur de ta chambre, ses petits doigts poisseux il collera. Pas de problème, t’es équipée pour toute éventualité;

Dans son coffre de jouets, bavera-t-il en masse sur ses tites autos. Hé hé, t’as prévu le coup avec tes douces munitions.

Définitivement, le Kleenex est un besoin essentiel, après la nourriture et les vêtements. Pis même à ça, je dirais peut-être AVANT toute autre chose.

Dans mes rêves, j’aimerais avoir un doigt en mouchoir, qui se renouvelle à l’infini après utilisation. Toujours cet objet magique à portée de la main. Ça serait tellement pratique. (Soupir.)

Pour finir, j’aime tellement ça les Kleenex que j’ai composé une ode pour célébrer sa grandeur. Voici :

Ô toi, meilleur ami des petits nez qui coulent et des gros yeux qui pleurent…

Je t’adore, Kleenex bien-aimé. Je te vénère.

Tu es la colonne vertébrale de mon équilibre bien souvent précaire.

Tu es là à toute heure du jour pour mon plus grand bonheur.

Gâte-toi la mère : va dépenser ta paye en mouchoirs. Ce sera pas du luxe.

Brigitte
BRIGITTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *