Quand maman n’a plus la cote : ton bébé te rejette et veut papa

little girl sad at mother

Aujourd’hui, ton cœur de maman a mal. Bien sûr que non, il n’est rien arrivé de malheureux à tes enfants, dieu merci. C’est plutôt toi qui es blessée, dans ton amour-propre plus précisément. Depuis quelque temps, ton petit dernier, ton bébé, ton rayon de soleil, celui à qui tu t’es donnée corps et âme dans la dernière année te rejette. Il ne te tend plus les bras avec le regard pétillant d’amour et d’admiration qui te faisait sentir indispensable. Il ne vient plus vers toi pour que tu consoles ses peines, guérisses ses bobos et partages ses victoires de petit garçon d’un an. Il te tourne plutôt le dos pour courir vers le nouvel amour de sa vie : son papa. Tu as beau te répéter que c’est un bébé et que c’est temporaire, tu ne peux ignorer la peine bien réelle que ça te fait vivre.

Lorsque tout ça a commencé quelques semaines plus tôt,  tu as d’abord ressenti de l’incompréhension et tu t’es rassurée en te disant que ton petit loup reviendrait sans doute vers toi le lendemain. Mais à ton grand désarroi, son penchant pour son père est allé grandissant jusqu’au jour où ta présence lui est devenue totalement indifférente, voire même désagréable parfois. Lorsqu’il t’a violemment repoussée pour aller vers papa alors que tu étais si heureuse de le retrouver après une journée de séparation, ton monde s’est écroulé et tu as senti poindre la colère en toi. Ce bébé que tu aimes de tout ton cœur depuis son premier souffle, tu l’as tenu contre toi de jour comme de nuit depuis plus d’un an pour lui offrir ton lait, ta chaleur, ton amour et ton réconfort. Comment peut-il te rejeter ainsi?

Tu as pourtant déjà vécu une expérience similaire avec ta plus grande il y a quelque temps. Celle avec qui tu ne faisais qu’un depuis sa naissance s’est graduellement tournée vers son père pour ne dépendre que de lui. Mais c’était lors de la naissance de son petit frère. Son papa était plus disponible pour combler ses besoins d’amour et d’attachement et ça te semblait logique qu’une petite fille ait une relation privilégiée avec son père. Ton cœur s’est tout de même brisé et tu en as souffert, mais tu as pu déverser ton trop-plein d’amour et de tendresse sur ton bébé tout neuf qui est vite devenu ton nouvel acolyte. Mais le voilà qui suit désormais les traces de sa sœur, et ça te fait doublement mal.

Maintenant ta peine adoucie, tu es en mesure de porter un nouveau regard sur la situation pour en tirer des apprentissages. Parce que tu sais profondément que ton petit bonhomme t’aime inconditionnellement et que du haut de ses trois pommes, il peut t’apprendre plus que n’importe qui. Il est là pour te guider vers un nouvel équilibre qui sera assurément plus sain et satisfaisant pour lui comme pour toi. De par son rejet, il te redonne ton espace pour te recentrer et refaire le plein d’énergie. Dans toute sa sagesse de petit garçon d’un an, il te dit merci de t’être oubliée dans la dernière année pour prendre soin de lui, mais qu’il est temps de passer à l’étape suivante. Alors écoute-le et rassure-toi, rien ne pourra effacer les moments merveilleux que vous avez partagés ni ravir la place privilégiée que ton petit homme garde dans son cœur pour sa maman, la première femme de sa vie.

 

Anne-Marie Proulx
ANNE-MARIE PROULX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *