Merci de ne pas me demander si je suis enceinte

fat belly

Comment j’te dirais ben ça, donc… Tu sais dans la vie, il y a ce qu’on appelle des règles non écrites. Des lignes de conduite que, sans que ce soit consigné où que ce soit, la société s’est mise à suivre pour plein de raisons, notamment parce que ça ne se fait juste pas. Et si tu n’es pas au courant de cette règle, tu pourrais malgré toi te mettre les pieds dans les plats et vivre un grand moment de malaise, pis ça, personne veut ça.

Bref, j’ai cru bon énoncer publiquement une de ces règles non écrite aujourd’hui, parce qu’il me semble que plusieurs personnes semblent ne pas avoir eu le mémo.

Alors voici : À MOINS D’ÊTRE ABSOLUMENT COMPLÈTEMENT SÛR DE SON COUP À 110% SANS AUCUNE MARGE D’ERREUR, ON NE DEMANDE JAMAIS À UNE FEMME QU’ON NE CONNAÎT PAS TRÈS INTIMEMENT, SI ELLE EST ENCEINTE, NI NE LA FÉLICITE POUR LADITE GROSSESSE.

C’est tout. Même si elle dort sur son bureau à tout bout de champ. Même si elle a vomi. Même si elle mange des Cheerios dans le jus de tomate, même si elle porte une robe lousse. Même si elle a une bedaine (surtout pas!). Parce que devine quoi? Il y a une multitude d’autres raisons que la grossesse qui pourraient causer tout ça! Ça se peut qu’elle ait le ventre naturellement un peu bombé. Ça se peut qu’elle ait juste pris un peu de poids. Ça se peut aussi, qu’en fait elle ait été enceinte plus ou moins récemment et qu’elle n’ait pas encore perdu tout son ventre. Dans tous les cas, il est probable que ça la décourage et/ou complexe déjà assez d’même, sans qu’elle ait besoin de se le faire rappeler.

Je le sais, je le sais, l’ami, que tu voulais bien faire! Tu la trouvais belle et rayonnante, tu étais content pour elle et tu tenais à la féliciter. Mais crois-moi, c’est aussi pour te rendre service à TOI que je dis ça. Parce que quand tu te seras rendu compte de ta méprise et que la pauvre fille t’aura répondu ‘’…Merci mais j’suis pas enceinte.’’, soit avec des fusils dans les yeux ou avec une vaine intention de te faire croire qu’elle prend ça en riant, tu vas te sentir gêné comme jamais et toute tentative de te justifier ne fera qu’empirer les choses. Puis à partir de là , l’un comme l’autre vous aurez juste le goût de changer de trottoir à chaque fois que vous allez vous croiser par hasard, pour les vingt ans à venir.

Alors pourquoi on ne s’éviterait pas à tous cette bonne dose de malaise? Mettons-nous donc d’accord pour dire que, tant qu’on n’a pas entendu les mots ‘’je suis enceinte’’ (ou une de ses déclinaisons) sortir de la bouche d’une femme, et à moins de la voir crever ses eaux devant nos yeux ébahis et ainsi devoir lui porter assistance dans son accouchement, on tient ça mort, ok?

Pis juste au cas où tu te le demandais : non, j’suis pas enceinte! 😉

Mélissa Brassard
MÉLISSA BRASSARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *