Le décourageant ménage de la minivan

kids in minivan

Il faisait beau. Il faisait chaud. Ton plus jeune dormait à poings fermés et les plus vieux s’amusaient dans leur piscine en plastique. T’as aucune idée de ce qui t’a pris, mais c’est avec une p’tite bière fruitée à la main que tu t’es dit que c’était le temps de faire un micro ménage de ta minivan. Oh boy. Tu ne te doutais pas de tout ce que tu allais pouvoir découvrir dans ta quête de propreté.

Chose certaine, t’allais trouver des couches fripées non utilisées et des paquets de lingettes humides gelées-décongelées-gelées-décongelées que t’avais soigneusement rangées en cas y’a déjà quelques saisons de ça et que t’avais perdues de vue. Fait que t’en avais remis d’autres. Plus d’une fois. T’allais aussi trouver des vêtements de rechange pour la même raison. Des vêtements qui sont en dessous du banc du passager depuis tellement longtemps que le chandail de ton plus grand ferait maintenant à ton plus jeune.

Des bébelles du McDo, des crayons pas de bouchon (qui viennent avec les simili-dessins faits sur les bancs, les vitres et toute autre surface solide à portée de main), des Crispers en miettes, des morceaux de pomme et tout autres dérivés coincés dans des endroits où l’embout de ta balayeuse ne se rend clairement pas et que tu te dois d’aller chercher à mains nues. Toi qui en as torché des cochonneries plus dégueulasses les unes que les autres, ça, tu ne sais pas pourquoi, mais ça ne te revient pas. C’est probablement pour cette raison que tu finis par te dire que puisque c’est là depuis des mois, que ça ne se voit pas, que ça ne sent pas, ça ne va pas changer grand-chose si ça reste là encore quelques semaines mois.

Avec le tas de cossins que t’as ramassés, mais que tu prévois encore peut-être avoir besoin, tu te dis que t’es aussi bien de mettre ça dans le coffre. Le fameux coffre. T’sais, celui qui détient la poussette (ou les poussettes, c’est selon), les chaises de parterre pliantes que tu vas soigneusement oublier là où tu iras la prochaine fois, tu vas les sortir, les bottes d’hiver que t’as pas rangées, les cannes à pêche des super héros en vogue du moment, les chaudières et le vieux pot de vers en styromousse qui viennent avec, le chauffe-biberon que tu traînais pour aller voir ton homme jouer au hockey, le porte-bébé usagé reçu en cadeau au shower de ton premier, le parc pour la sieste de ton plus jeune si jamais tu partais plus longtemps que juste pour un café…

À peine ouvert, tu te dis que tu devrais finir de plier ton linge propre au lieu de commencer ça. Priorité, sa mère! Tu repognes tout ce que tu avais sorti en prévision du grand rangement pis tu recordes ça ben serré entre deux sièges.

Quoique puisque tu voulais profiter du beau soleil extérieur, va chercher ton bac, sors une chaise de ta valise pis prends-toi en une p’tite plus frette mom.  Quand on te demandera ce que tu veux pour ton anniversaire/Noël/Fête des Mères, demande un certificat-cadeau de nettoyage de char. Ou une nouvelle minivan. Facile de même.

Mlissa Rondeau
MLISSA RONDEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *