À vous, parents de mes futurs  élèves

kid classroom

Je sais bien, l’été n’est pas encore terminé. Vous avez encore les pieds dans l’eau de la piscine, et moi aussi d’ailleurs. Je suis une enseignante qui profite des ses vacances car j’ai comme conviction qu’une enseignante reposée en vaut deux. Malgré cela, je prends quelques minutes de ces dernières journées de calme pour vous parler de la rentrée qui arrive à grands pas, cette rentrée que vous redoutez probablement.

Car oui, ce sera moi qui aurai le privilège d’être l’enseignante de votre enfant cette année. On ne se connaît pas encore lui et moi. Mais bientôt, il fera partie intégrante de ma classe. Bientôt, il fera partie intégrante de ma vie.

C’est moi qui aurai la chance de lui dire bonjour tous les matins. C’est moi qui lui dirai au revoir tous les soirs. Je serai la privilégiée qui regardera ses sourires timides, entendra ses grands éclats de rire, calmera ses grosses colères et essuiera ses larmes silencieuses.

Je lui enseignerai à compter, à lire, à écrire. Mais je lui enseignerai aussi à se faire des amis, à attendre son tour et à respecter les règles de la vie en groupe. Je sais que ce ne sera pas tous les jours facile, mais ne vous inquiétez pas. Votre enfant n’est encore qu’un enfant. Nous avons du temps devant nous. Il est normal que tout ne fonctionne pas du premier coup.

Plus la rentrée approche, plus votre enfant est nerveux. Sachez que je le suis tout autant. Je lui prépare un accueil réconfortant pour calmer les papillons dans son ventre, mais aussi les miens. J’ai si hâte de rencontrer ces petits humains avec qui je partagerai mes journées. Ces petits êtres qui me rendront fière jour après jour.

Je sais que les premiers jours seront épuisants pour votre petit amour. Mais nous débuterons en douceur. Nous prendrons le temps de nous raconter nos vacances, il me parlera de lui. Je lui parlerai de moi aussi, ne soyez pas surpris. Je  passerai plus de temps dans une journée avec votre enfant qu’avec les miens. Je crois que pour être capable de mieux apprendre, votre enfant doit me faire confiance. Le lien que je désire créer avec lui est donc très important. Comme je dois comprendre votre enfant afin de mieux lui enseigner, les maths et le français attendront parfois. Une chose à la fois.

Je serai là pour l’écouter, l’aider, calmer ses angoisses d’enfant. Je l’accompagnerai jusqu’à l’autobus. Je lui tiendrai la main dans la cour. Je lui mettrai un pansement sur le genou lorsqu’il trébuchera. Je lui mettrai la main sur le front pour vérifier s’il va bien lorsque je le sentirai maussade. J’essuierai parfois les larmes qui couleront sur ses joues après une chicane avec son meilleur ami.

Votre enfant et moi, nous travaillerons très dur. Je serai là pour l’aider à apprendre, à cheminer, à s’améliorer. Il développera de nouvelles compétences, mais il développera aussi  son unicité, il mettra ses talents en valeur en classe. Je serai aussi à ses côtés pour trouver des moyens de surmonter les difficultés auxquelles il sera confronté. Je vais être franche : il lui arrivera peut-être de se décourager, de perdre confiance en lui. C’est là que je jouerai mon plus grand rôle; lui démontrer qu’il est capable et que moi, j’ai confiance en lui.

Votre enfant s’ennuiera parfois de celle qui partageait ses journées l’an dernier. C’est normal. Certains enfants ont besoin de plus de temps pour s’adapter à une nouvelle enseignante. Je lui laisserai ce temps. Nous avons dix mois devant nous. Votre enfant est unique, différent. Et c’est cela qui fait toute sa richesse.

Votre enfant rentrera parfois de l’école avec des étoiles dans les yeux, vous racontant avec passion le projet dans lequel il a mis tout son coeur. D’autres fois, il rentrera de l’école déçu de sa journée. Il vous dira peut-être que je suis la prof  la plus « cool » qu’il connaît; il lui arrivera aussi de vous dire que des fois, je suis vraiment « poche ». Sachez que j’apprécie votre enfant même dans ses mauvaises journées. Ça ne m’inquiète pas.

J’ai aussi hâte de vous rencontrer, vous, chers parents de mes futurs élèves. J’ai bon espoir que nous formerons une équipe du tonnerre afin que votre enfant dépasse ses propres limites. Nous travaillerons ensemble, pour lui.

Parce que vous savez, mon travail, c’est d’abord une passion. La passion d’apprendre et de faire apprendre. Et j’y mettrai tout mon cœur, je vous le promets.

Audrey Roy
AUDREY ROY

2 thoughts on “À vous, parents de mes futurs  élèves

  1. Estelle Répondre

    Un très beau texte. Je suis une grande maman et ce stress de la rentrée je le vis présentement pour mes petit-fils. Mais ils sont tellement fier d’y retourner à l’école. Je vous lève mon chapeau à vous tous les profs, car je sais que cela n’est pas toujours facile. Continuer votre beau travail, la société a besoin de vous tous

  2. Lucie Répondre

    Quel beau texte vrai mais aussi rempli d’amour. Bonne rentrée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *