Chers enfants, vous allez apprendre à vous emmerder

bored little girl

Mes amours,

On va mettre de quoi au clair vous et moi : maman n’est pas votre G.O personnelle.

Je l’avoue, je suis coupable;  des fois, je suis occupée et je ne peux juste pas vous divertir comme il se devrait mais d’autres fois, je suis brûlée et j’ai juste le goût de m’écraser et de lire mon livre tranquille.

Qu’on se comprenne bien ici : je suis la première à triper quand on part à l’aventure en vélo, quand je vois vos prouesses à la plage, quand on part à l’aventure explorer la forêt.  J’adore cuisiner avec vous, faire des expériences scientifiques, vous lire des histoires, regarder votre pièce de théâtre.  Mais des fois, j’ai juste pas le temps parce que je cours entre la brassée de lavage, la préparation du souper pis l’organisation de la fin de semaine de camping qui s’en vient.  Pire, des fois j’ai tout mon temps, mais j’ai juste besoin de me mettre à off et de prendre une pause pis de vacher en vous regardant jouer seuls, sans moi pour diriger une quelconque activité.

Ben oui, des fois, c’est long pis c’est plate, pis y a rien à faire, pis il pleut, pis il fait froid…  Je sais que vous tournez en rond, mais je pense que vous devez apprendre à vous ennuyer.  J’ai beau vous aimer, j’ai beau être votre maman, pis avoir le devoir de prendre soin de vous et de vous éduquer, je ne suis pas votre entertainer privé.  Le camping, le cinéma, les sorties au musée, les randonnées d’exploration en forêt, les jeux de société en famille, les sorties au parc, c’est bien beau mais des fois, vous devez comprendre que souvent des fois on ne fait rien de spécial pis que c’est ben correct comme ça.  Je l’avoue, des fois, j’ai juste pas le goût de m’asseoir pour jouer à un jeu de mémoire ou pour retester qu’est-ce qui se produit quand on mélange du bicarbonate de soude pis du vinaigre.

Le pire, c’est que vous avez tellement de jouets et de bébelles, que je pourrais en faire disparaître la moitié sans que vous vous en rendiez compte, mais vous continuez à vous plaindre que vous n’avez rien à faire.  La théorie du plus on a en a, moins on en voit.  Mais « c’est plaaaate, y’a rien à faiiiiire!!! ».  Mes amours, ressortez vos jeux, vos Lego, un livre, vos crayons de couleur, vos cordes pour faire des bracelets, trouvez-vous une couple de planches de bois pis allez vous faire des jumps pour votre vélo ou vous faire des cabanes dans le bois, mais apprenez à vous amuser tout seuls. C’est bon pour votre développement, pour votre autonomie et aussi pour l’équilibre mental de votre humble servante maman.

Apprenez à vous divertir par vous-mêmes.  Utilisez une denrée devenue trop rare chez vous parfois, votre imagination.  Créez-vous votre propre activité.  Essayez.  Expérimentez sans maman pour vous diriger.  Je vous donne même la permission de ne pas tout me révéler de vos expériences boiteuses.  Allez faire les singes au parc, vous êtes assez grands.  Allez vous faire des cachettes secrètes dans le petit bois pas loin.  Vous n’avez plus besoin d’être scotchés à mon derrière en permanence et à l’âge que vous avez, je ne devrais plus avoir à faire l’animatrice tous les jours de congé ou de vacances.

À oui, pis ça se peut, que pour vrai, une journée, vous n’ayez rien qui vous tente, que vous n’ayez rien à faire, pis c’est ben correct comme ça.  Vous allez apprendre à apprécier encore plus les activités et le temps que l’on passe en famille.  Vous allez apprendre à vous ennuyer, à vous emmerder pis à tourner en rond, parce que la vie c’est comme ça, parfois pleine de belles aventures, parfois plate à mort.  Vous allez apprendre à apprécier le calme d’une petite journée pluvieuse, le silence des bébelles électroniques pendant la panne d’électricité; vous allez apprendre à respirer par le nez et non à devoir toujours être divertis et pris en charge.

Allez ouste les enfants, trouvez-vous quelque chose à faire parce que la prochaine fois que j’entends «ahhhh, j’ai rien à faire», je vais vous trouver de quoi faire promis, tenez, justement, j’ai les fenêtres à laver…

La p'tite mère
LA P'TITE MÈRE

Une réflexion sur “Chers enfants, vous allez apprendre à vous emmerder

  1. Vivie Répondre

    C’est tellement vrai!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *