Au diable avec tes chiffres : ta balance, ton Fitbit, ton obsession à tout calculer

angry woman breaking scale

Je te reconnais, chère gestionnaire de projet devant l’éternel. Au travail, tes collègues t’ont surnommée la reine d’Excel. Tu t’es toujours basée sur du concret pour tout gérer et maintenant que tu es maman, tu recherches tout naturellement le réconfort des chiffres pour te rassurer dans tes millions de décisions parentales.

Tu recueilles des metrics sur tout : ton rendement à l’épicerie (temps passé à l’épicerie + facture totale + nombre de repas x la quantité qui sera potentiellement jetée par terre = l’indice de chialage de ton deuzan), l’allaitement (combien de minutes tu as allaité par sein – le nombre de cacas jaune moutarde divisé par l’humidité relative dans les dernières 24 heures = probabilité que bébé dormira plus que 45 minutes en ligne cette nuit), sans oublier, bien sûr, ta remise en forme postnatale (poids sur la balance + le nombre de minutes actives sur ton Fitbit loggé après ton cours de Bébé Cardio x le pourcentage de lait dans tes seins divisé par les trois cafés que tu as bus avant de penser à te peser + le nombre d’heures passées avec ton bébé de 20 lbs dans le porte-bébé = le taux de satisfaction ressentie quand tu te regardes dans le miroir). Il est si tentant de sortir un rapport d’une application sur ton téléphone pour te dire si tout va bien.

Le hic dans tout ça, c’est que tout n’est pas noir ou blanc. Je compatis, je sais que ton esprit cartésien a horreur des zones grises, mais il n’y a pas grand chose de plus “gris” que la maternité. Quand tu deviens fixée sur tes chiffres, tu risques aussi de passer à côté des belles choses qui n’ont pas leur équivalent en indicateurs de performance. Fait que, lâche tes applications mobiles, tes spreadsheets, ta récolte de données et tes rapports. T’sais, quand tu changes une couche parce que l’alarme sur ton application a sonné au lieu d’observer ton bébé… Houston, we have a problem.

Le meilleur exemple est le processus de remise en forme post-partum. Il y a une multitude de facteurs à considérer : la condition physique et la masse musculaire pendant la grossesse, un accouchement par voie vaginale ou par césarienne, l’allaitement ou non, la tonicité du périnée, l’enflure et la rétention d’eau dues aux fluctuations hormonales, les complications qui peuvent retarder ou facteurs qui peuvent favoriser le retour à l’activité physique. Bref, le chiffre sur ta balance ne veut pas dire grand-chose. De plus, ça se peut très bien qu’il ne change pas pantoute, même après d’énormes progrès. Ta balance, elle, ne sait pas que tu as réussi à résorber ta diastase en faisant assidûment tes exercices. Elle ne sait pas non plus que tu peux maintenant te laisser aller en riant joyeusement sans craindre les fuites urinaires. Elle ne sait pas que tu peux maintenant rentrer dans tes bons vieux pantalons pré-grossesse, car tes organes abdominaux reprennent leur place. Et ton Fitbit, lui, il ne sait pas non plus 😉  

Écoute, je sais que je ne peux pas te changer. Les chiffres font partie de ta nature et nous vivons dans une société de performance. Et c’est ben correct de chercher à te rassurer que tu es sur la bonne voie dans ta nouvelle vie de maman. Tes chiffres peuvent même être tes alliés dans ta remise en forme, ou les autres domaines nébuleux de la maternité. Mais pas au détriment de ta capacité d’écouter ta petite voix intérieure ou de voir le “big picture”. Il n’y a pas de meilleur indice de rendement que ton propre sentiment de compétence, de capacité et de bien-être.

Et si tu oublies, l’équipe de Bébé Cardio est là pour te le rappeler.

Bébé Cardio

BB CARDIO
BB Cardio

Bébé Cardio est une entreprise québécoise vouée à l’entraînement périnatal sécuritaire et efficace. Des dizaines de milliers de femmes ont eu recours aux services de mise en forme de Bébé Cardio via son centre à Longueuil et ses plusieurs points de service à travers la province, son DVD et son émission télévisuelle à MaTV.En savoir plus...

Site Web


Une réflexion sur “Au diable avec tes chiffres : ta balance, ton Fitbit, ton obsession à tout calculer

  1. Mélissa Répondre

    Aille t’as tellement raison. Ma balance a la voie pas ma satanée diastase 4 doigts résorbée. Qu’à mange d’la schnoutte. Tu m’as bien fait rire, merci pour ça 🙂 Ça m’a calmé la frustration / tristesse de ma balance de ce matin. Qu’à l’aille au yâb !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *