Les 8 fois où tu as bousillé ton enfant

baby angry

On est entre nous, faut se l’avouer, disons que si t’es comme moi, tu penches peut-être parfois légèrement vers la paranoïa lorsqu’il s’agit de ton enfant.

La fois où tu as laissé pleurer ton bébé…

Horrible mère que tu es, un jour que t’étais à bout, tu as laissé pleurer ton bébé une couple de minutes histoire de reprendre ton souffle. Ça y est! Dans ta tête, c’est certain qu’il en sera traumatisé à vie; que le lien affectif que tu avais bâti entre toi et lui est brisé POUR TOUJOURS. Une mère devrait toujours être prête à répondre instantanément aux besoins de son enfant…Ouin, bien peut-être que tu devrais prendre encore quelques minutes pour repenser à ton affaire… D’après moi, t’as pas trop à t’inquiéter tant que tu continues de le nourrir et de lui faire des câlins; t’es encore sa figure d’attachement numéro 1…

La fois où tu lui as donné à manger pis il n’avait même pas six mois…

Il y a aussi la fois où t’as donné des céréales à ton enfant pis il n’avait même pas six mois. QUOI?! Ben oui, tu te rappelles? C’est la fois où t’as passé une nuit quasi blanche à te demander si son estomac était assez développé pour supporter la nourriture et à imaginer de quoi aurait l’air son prochain caca? La nuit où tu as repassé sans arrêt le film du souper, analysant tous les signes potentiels de la faim de ton bébé. Finalement, tu t’es réveillée après une nuit bien normale…

La fois où tu as dormi avec dans ton lit…

Ça y est, cernée jusqu’aux genoux, tu craques. Tu apportes ton bébé dans ton lit. Tu angoisses et espères ne pas lui rouler dessus. Tu angoisses et espères qu’il pourra tout de même dormir dans son propre lit les nuits suivantes. Au bout du compte, tu te rends compte que… Il s’est levé reposé, tu t’es levée reposée… Bref, arrête d’angoisser avec ça et dis-toi qu’une fois n’est pas coutume…ou peut-être bien que si…

La fois où tu es retournée travailler…ou pas

Cette fois-là est arrivée beaucoup trop tôt selon certaines. « Ben voyons donc retourner au travail après seulement X nombre de mois! Pauvre enfant barouetté chez la gardienne ou pire encore à la gar-de-rie! Ça as-tu de l’allure? » ou beaucoup trop tard selon d’autres. « Elle est encore à la maison! Ses enfants vont toujours rester dans ses jupes et devenir super dépendants. Ça as-tu de l’allure? Moi, en tout cas, je ne serais pas capable, je suis une femme de carrière! » Tu vois! D’une façon ou d’une autre ton enfant allait être scrap… Autant le faire à ta façon…

La fois où tu pensais avoir « brisé » ton bébé…

Il y a aussi cette fois où totalement paniquée, tu pensais avoir brisé ton bébé. Les raisons peuvent varier d’une maman à l’autre. Tu as presque échappé ton enfant, …c’est certain qu’il aura les symptômes du bébé secoué. Tu as un petit peu coupé le doigt de ton bébé parce qu’il a bougé quand tu lui coupais les ongles, …c’est clair qu’il est en train de se vider de son sang. Dis-toi que ça nous est toutes déjà arrivé et que nos enfants sont tous encore là, pleins de vie,  en train de faire du vacarme dans la maison.

La fois où tu as dit « bye-bye routine du dodo »…

Cette fois-là, tu t’en rappelles particulièrement bien parce que pas longtemps après, tu t’es juré de ne plus redire cette phrase-là… Pourtant tout le monde sait qu’un enfant fatigué est si agréable… Crois-moi, c’est pas ton enfant et sa routine du dodo que t’as bousillés, c’est plutôt ta santé mentale le jour suivant qui sera K.O.

La fois où tu ne l’as pas habillé assez chaudement…

Ça y est, t’es certaine que ton p’tit va se taper une méga pneumonie et que ça va être de ta faute. Hier il faisait 30, aujourd’hui 14. T’aurais donc dû entre trois changements de couche et un allaitement trouver le temps de consulter météomédia avant de partir (ou de regarder par la fenêtre), mais qu’est-ce que tu veux, tu l’as pas fait. Reality check : au pire il attrapera un gros rhume pis tu seras obligée d’utiliser la très dégueulasse petite pompe nasale. Une pneumonie? Ce serait quand même étonnant…

La fois où tu as regardé FaceBook en allaitant…

Que celle qui n’a jamais péché  jette la première pierre.

Geneviève L.
GENEVIÈVE L.

Une réflexion sur “Les 8 fois où tu as bousillé ton enfant

  1. TheFeministCat Répondre

    Le sarcasme bien-pensant, ou comment être culpabilisant et insultant sous prétexte de faire de l’humour noir et de fermer leur clapet aux détracteurs. Votre site est aussi pathétique que dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *