Parfois, j’aimerais être autre chose qu’une mère

depressed woman with baby

Je suis une mère. Tout comme toi.

Ma vie n’a rien d’extraordinaire. J’aime mon mari, j’adore mes enfants. Le train-train quotidien faisant son œuvre, j’ai parfois l’impression que les années déboulent au lieu de s’écouler.

J’ai l’impression que tout ce que je fais, c’est être la mère de mes enfants. Et malgré tout l’amour que je leur porte, j’aimerais parfois être autre chose qu’une mère.

J’aimerais pouvoir me soustraire de mon rôle de maman comme on enlève une couche de vêtements. Les ranger dans le placard. Et en choisir d’autres l’espace de quelques instants.

J’aimerais pouvoir revêtir le rôle d’amoureuse plus  souvent. Celui où il n’y aurait que mon chéri et moi, comme dans le bon vieux temps. Être une amoureuse à temps plein, me consacrer corps et âme à faire brûler la flamme qui était si forte il n’y a pas si longtemps. N’être que la blonde de mon amour, me parer de mes plus beaux atours en pleine semaine afin qu’il me trouve sexy, qu’il me désire du regard. Vivre au rythme de mon désir pour lui.

J’aimerais aussi pouvoir revêtir mon rôle d’amie comme il se doit. Parce que depuis que je suis maman, je ne suis plus une bonne amie. Je manque de temps pour m’occuper de ces amitiés qui représentaient tant pour moi à l’époque. Je voudrais passer mes nuits à discuter autour d’un verre avec une amie, refaire le monde une bouteille à la fois. J’aurais envie d’aller danser toute la nuit avec mes chums de filles, comme lorsque nous n’avions pas à nous lever aux petites heures pour nous occuper de nos marmots. Rentrer à pas d’heure, bras dessus bras dessous avec ma best, pieds nus parce que nos talons nous faisaient trop chambranler.

J’aimerais aussi pourvoir revêtir mon rôle de femme de carrière plus intensément. Me lancer tête première dans des projets énormes mais motivants, sans toujours devoir penser à l’heure où je dois quitter le travail pour aller gérer la routine de ma vie familiale. Je voudrais moi aussi grimper les échelons de cette carrière dont j’ai toujours rêvée. Ne plus mettre sur pause mes possibilités d’avancement à cause d’un congé de maternité qui s’étire. J’ai envie d’avoir des discussions avec mes collègues, à propos d’autres sujets que les couches, les purées et les réveils nocturnes du petit dernier. Changer d’air. Me réaliser.

J’aimerais aussi pouvoir revêtir mes vêtements de sport plus souvent. Retrouver la fille en forme en moi. Mettre mes espadrilles et partir. Marcher, courir, nager, pédaler, ramer. Peu importe. J’aimerais pouvoir ressentir cette fatigue bienfaisante après avoir tout donné dans une activité qui me rend fière de moi. Pas seulement la fatigue d’avoir couru derrière mes enfants toute la journée. Prendre du temps pour retrouver mon corps, faire la paix avec lui. Porter mon active wear pour être réellement active. Pas juste pour aller faire mon épicerie.

J’aimerais aussi pouvoir revêtir mes habits de voyageuse plus fréquemment. Il fut une époque où je pouvais prendre les voiles sur un coup de tête, seule avec un sac à dos. Maintenant, les voyages se font en famille et se préparent beaucoup trop longtemps à l’avance. Et ils sont pas mal moins reposants, je ne vais pas me mentir. J’aurais tellement envie d’aller me ressourcer, seule, à l’autre bout de la planète. Visiter des endroits pleins d’histoires, des lieux où on ne va pas avec des petits. J’aimerais voyager pour m’épanouir, pour élargir mes horizons. Pas seulement pour désennuyer ma progéniture pendant les vacances d’été.

Et puis finalement, j’aimerais revêtir mon rôle de femme. Retrouver la vraie moi. Réfléchir à mes besoins. Faire une liste de mes envies, de mes rêves. Et tout mettre en œuvre afin d’y cocher le plus d’items possible. Vivre une nouvelle passion à fond. Ou simplement ne rien faire toute une journée. Me mettre du vernis sur les ongles, me coiffer. Me regarder dans le miroir et me reconnaître, enfin. Moi, qui étais cachée depuis trop longtemps sous mes vêtements de maman.

Oui, parfois j’aimerais être autre chose qu’une mère. Me permettre de revêtir tous ces rôles que j’ai mis de côté trop longtemps.

Et apprécier de nouveau à sa juste valeur ce rôle qui sera certainement le plus important de ma vie : être maman.

Audrey Roy
AUDREY ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *