Pourquoi tu ne devrais pas te casser la tête avec la fête de tes p’tits

kid birthday cake

Je sais que tu veux que tout soit parfait. Je te promets que je te comprends. Oui, je sais, cet événement n’arrive qu’une fois par année. Si tu n’as qu’un seul enfant, à la limite, je peux comprendre. Si toutefois tu t’infliges ce châtiment deux, trois, quatre voire cinq fois par année, prends le temps de lire ces cinq commandements pour survivre à la préparation d’une fête d’enfants.

 #1  Ne perds pas de vue qu’il ne s’en rappellera pas

Je sais, c’est ingrat. Tu as raison aussi de dire que ce n’est pas tout à fait vrai. Ceci étant dit, comme je t’ai donné raison, accorde-moi alors de choisir tes combats. Admettons que tu te fends le péteux en quatre pour lui créer les plus merveilleux des souvenirs. Peux-tu au moins choisir d’attendre que ton enfant ait l’âge de s’en souvenir avant de péter ton budget dans les feux d’artifice et Bozo le clown. Sois honnête avec moi là. Toi, tu t’en rappelles de ta fête d’anniversaire de tes deux ans ? C’est ça que je pensais.

 #2  Ne fais pas le ménage avant de recevoir 

Ça fille, c’est la base. Je te parle pas de laisser traîner ta vaisselle de la semaine sur le comptoir. Je te parle de te contenter du minimum. Arrête de frotter tes planchers à quatre pattes avant que ta visite et leurs propres progénitures arrivent. Ça sert à RIEN ! Si ton party est dehors, je te garantis qu’après vingt minutes, toute, j’ai bien dit toute, ta visite fera un nombre incalculable d’allers-retours entre ton dehors et ton dedans. Si ta fête est à l’intérieur, ça sera pas le ‘’yable’’ mieux… ces chers invités sauront quand même laisser leur marque sur ton magnifique plancher. Passe une petite moppe si ça te fait sentir mieux mais svp, fais ton ménage APRÈS ton party !

#3  Fais ça simple

Je veux bien que tu me comprennes là. Mon but, c’est d’alléger ta tâche pour te concentrer sur l’essentiel : célébrer ! JE SAIS que ça te fait plaisir et que Pinterest regorge d’idées plus fantastiques les unes que les autres. Ceci étant dit, est-ce vraiment nécessaire ? Dans le fond là, pour ses cinq ans, est-ce qu’il souhaite vraiment avoir des verrines étagées de hummus deux couleurs garnies de poivrons tranchés en julienne ? C’est peut-être moi qui suis dans le champs, remarque. Mais dans mes souvenirs les plus lointains et parmi tous les petits êtres que je côtoie, c’est souvent les menus les plus simples qui les emballent le plus ! Laisse tomber tes projets de cuisine qui te tiendront debout jusqu’à trois heures du matin. C’est beau t’sais, les yeux d’un enfant qui salive devant un plateau d’hot dogs moutarde, ketchup !

 #4  Le gâteau  

C’est un peu le même principe avec les gâteaux d’anniversaire. Si tu as plus investi dans le dernier gâteau de fête de tes enfants que dans ta dernière épicerie, pose-toi des questions. C’est vrai que c’est beau un gâteau huit étages en fondant, mais je suis assez convaincue qu’il ne bat pas le gâteau en boîte que tu pourrais lui faire toi-même. T’as pas le goût de le cuisiner ? Well ! Laisse-toi aller, les supermarchés en sont remplis. Fais ça simple fille. Anyway, le gros fun d’un gâteau, c’est de le voir s’illuminer sous les chandelles puis de le voir se faire asperger de bave par le fêté !

 #5  T’es pas obligée d’avoir un thème 

Oui, je te jure.  Ça se peut une fête d’enfants sans thème.  Je t’accorde que maintenant, c’est plutôt simple de te retrouver avec un assortiment d’assiettes et de chapeaux à l’effigie de ses bonhommes préférés. Si tu me réponds que faire la totalité de ta déco t’a pris un magasin et qu’elle t’a coûté moins de vingt piasses, je suis dans ton team. Sinon, je suis quasi certaine que tu t’en mets un peu trop sur les épaules…

Je te promets que ça n’offusquera pas personne si tes assiettes sont juste rouges.  Il y a de fortes chances aussi que personne ne soit dérangé par le fait que tes étiquettes de bouteilles d’eau ne ‘fit’ pas avec la couleur de tes banderoles.

Je te rappelle que dans tes superbes assiettes, tu y mettras du manger. Qui cachera le dessin. Que tu vas ensuite jeter. Voilà, tout est dit.  Rendu là, t’es maître de ton destin !

En d’autres mots, arrête de te mettre de la pression. Amuse-toi et célèbre ! Parce qu’au final, c’est ça qui restera gravé dans vos souvenirs… bien plus que tout le reste !

Phonzine
PHONZINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *