La fois où j’ai demandé à Mamie de venir te chercher

little girl tantrum

Ça y est, je l’ai fait. J’ai craqué. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps de fatigue et d’épuisement. Je n’étais plus capable de t’entendre crier, pleurer, faire des crises. Plus capable de ton opposition qui me tire du jus plusieurs fois par jour. Qui me fait crier et perdre patience.

J’étais sous la douche et je ne faisais que t’entendre chialer et hurler. Quand je suis sortie, je t’entendais encore. Il était dix heures du matin et je n’en pouvais déjà plus. Je suis sortie de la salle de bain, je t’ai envoyée dans ta chambre et j’ai téléphoné à Mamie.

Lorsqu’elle a répondu, je n’étais pas capable de parler tellement je pleurais. Elle m’a demandé ce qui se passait, et moi, je ne faisais que pleurer. J’ai seulement réussi à dire « Je ne suis plus capable…’ » et elle m’a répondu « Je m’en viens ». Elle avait compris. Elle savait.

Lorsqu’elle est arrivée, je pleurais encore. Toi, tu étais toujours dans ta chambre. Je ne voulais plus te voir. Je ne voulais plus voir mon bébé, ma fille que j’aime plus fort que la vie. Je ne voulais plus te voir et seigneur que je me sentais coupable.

Je t’ai envoyée passer la journée et dormir chez Mamie. Tu ne comprenais pas, parce que toi, ta crise était finie. Tu as cette capacité de passer à autre chose rapidement. Mais moi, j’avais déjà tellement accumulé. J’étais épuisée. J’avais besoin que tu t’éloignes un peu, pour me reposer. Pour que tu reviennes le lendemain et que j’aie à nouveau envie de te voir.

Tu es partie et j’ai pleuré encore. J’ai pleuré toute la journée, chaque fois que je pensais à toi. Je me sentais tellement coupable, même si je savais que j’avais fait la bonne chose. Parce que je voulais que tu sois bien. J’ai pleuré suite à ton appel du soir quand tu m’as  demandé de venir te chercher et que je t’ai dit non. Je ne pouvais pas, je n’étais pas capable. J’étais épuisée, autant physiquement qu’émotivement. Alors c’était mieux que tu restes avec Mamie. J’ai pleuré en raccrochant, mais toi, tu m’as rappelée. Tu m’as dit que c’était correct et qu’on allait se voir demain, que tu regardais un film et que tu allais faire un beau dodo.

C’est toi qui as pris soin de moi, alors que moi je n’avais pas été assez forte pour le faire ce jour-là.

Ma petite tornade de cinq ans. Ma belle puce d’amour. Je t’aime dans toutes les couleurs de ta personnalité, n’en doute jamais. Mais maman n’est pas un superhéros. Elle a des failles. Elle a besoin de recharger ses batteries quelquefois. Et ce jour-là, j’ai eu besoin d’aide et je l’ai demandée. Et je pense que c’est ce que je devais faire. Pour toi, et pour moi.


8 thoughts on “La fois où j’ai demandé à Mamie de venir te chercher

  1. LamamandeRose Répondre

    Avoir la précieuse chance de bénéficier de pauses. Vous ne connaissez pas votre chance. Ce n’est pas donné à toutes. #mamanmonoparentale365/24/7

    1. Melanie Répondre

      Idem ici…Monoparentale de 4 dont 2 ados difficiles… Pas évident tous les jours.

  2. Christina Répondre

    Omg ! Une amie m’a partager l’article.. parce que je lui ai écrit cette apres midi a bout!
    Dans les meme circonstance… elle pleurais elle criait me tapais. Je la réprimandais et elle trouvais ca drole. J’étais a bout je ne savais plus quoi faire. Elle avais un trop plein de colere que je ne savais gerer!
    Je pleurais. J’ai crier bééé!!! Et ma belle mere ( avec qui on cohabite) es monter rapidement. je lui ai hurler occupe toi de la petite je suis pu capable!! Et je suis pleurer toute les larmes de mon corps dehors!
    J’avais besoin de respirer!
    Ca fait du bien de lire qu’on est pas seule!

  3. Francine Répondre

    Je suis une mamie qui es allée chercher à plus de 1 h de route mes deux petits enfants pour donner un répit à ma fille mais ça ne réglera pas tout car chez moi aucune crise aucun pleur juste demandé maman au coucher .Je pense que vous tous parents à bout de souffle vous ne vous donner plus droit à l’erreur .Bonne continuité à vous toutes les mamans .

    1. Cindy Répondre

      Les enfants agissent vraiment de façon différente quand ils ne sont pas à la maison, que ce soit à la garderie, chez mamie, au restaurant… On ne peut jamais savoir tout à fait ce que vit un parent…

  4. Valérie Répondre

    Je l’ai déjà fait aussi. Ma petite n’était même pas tannante, j’étais enceinte et VIDÉE. J’ai appelé mes beaux parents et ils m’ont donné ma journée de répis. Vive les grands parents!

  5. Marie Répondre

    Il est normal de craquer!!! Les mamans, de nos jours travaillent et ont besoin de plus de repos d’esprit.Un enfant attire l’attention de la mère par des pleurs incessants, des cris, des betises……..La mère n’arrive pas à faire face car elle meme , fatiguée par sa journée.Son attention, souvent, ne peut etre donnée à cet enfant qui l’epuise.Avec mamie, bien souvent, cela ne se passe pas comme ça, car elle prend le temps de se pencher sur l’enfant, jouer avec,l’instruire, de calmer ses angoisses par le jeu.E surtout ne pas crier!!! L’apaiser.Les nuits chez mamie sont tjrs plus complètes que chez maman et papa.Pourquoi? parce qu’il sait tout simplement que mamie est dispo à temps plein pour ce petit enfant.Elle apaisera son sommeil par des calins, elle lui parlera……..Elle a tout son temps cette mamie et puis si elle ne dort pas la nuit, elle pourra faire une sieste avec choupinette ou choupinet.Allez, les mamans! Courage!! Ca ira mieux demain!! on est encore loin des nuits entières que vous passerez debout à les attendre quand ils passeront leur nuit dehors.Profitez de ces moments, meme s’ils vous paraissent insurmontables.

  6. Jessica Répondre

    Ouff!!! Que de soulagement avec cet article de ne plus se sentir seule!! Moi j’ai pas l’option d’appeler grand-maman ni personne d’ailleurs. Mais le fait de lire,pleurer car ont se reconnait la dedans ça fait du bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *