Mon homme, t’es où ?

couple feet kiss

Mon homme,

C’est long l’amour. Ça prend du temps, de la patience, mais surtout un savoir irréprochable de ce que l’on recherche vraiment. Sinon, on n’aime pas vraiment, on ne fait que se contenter. Ça fait plusieurs années maintenant que je te cherche. Que je fais des rencontres sans jamais trouver chaussure à mon pied. Plusieurs années durant lesquelles je me suis demandé à quel moment de ma vie je pourrai retrouver l’amour. Tu sais, celui qui te donne envie de créer, de reconstruire, de bâtir avec des fondements encore plus solides que la fois précédente.  Celui qui, avec la plus délicate des douceurs, te donne la sensation d’être pleine de vie. Celui qui te donne envie d’avancer, de te dépasser, de rêver.

Ça fait qu’aujourd’hui, je t’attends. J’attends que tu entres doucement dans ma vie. Que tu y entres sans tout précipiter, sans tout bousculer, sans t’imposer.

S’offrir du temps ne nous semblera pas envahissant. Se tailler une place dans nos vies chamboulera certainement notre quotidien mais il le chamboulera sans doute juste assez pour qu’on y prenne goût rapidement. On se fera confiance. Assez pour se partager nos craintes, nos réussites. Assez pour se confier et discuter. Nos paroles seront suffisamment apaisantes et réconfortantes pour nous faire croire que l’on peut tout surmonter. Ensemble, on prendra le temps qu’il faudra pour se connaître, pour s’apprécier et pour ensuite s’aimer. On s’intéressera à nos vies, à nos passions, à toutes les petites choses qui nous font sourire et pleurer. Sans savoir pourquoi, on se trouvera cute le matin, avec nos airs de chien battu, attendant que notre premier café ait fini de couler. On en viendra peut-être même à apprécier nos échecs précédents. Ceux qui, force nous est d’admettre, nous auront permis de nous rencontrer. On ne sera peut-être pas tels que nous nous le sommes toujours imaginé. Peut-être plus petits, plus grands. Peut-être déjà bien établis ou pas encore complètement définis. Avec enfants ou sans. Mais on s’aimera tel que l’on se sera choisis.

Mon homme, je ne sais pas t’es où. Peut-être au coin de la rue, à l’épicerie ou au parc du coin. Mais j’attends. J’attends puisque je sais que ça en vaudra le coup. Je sais que toi pis moi ensemble, ça donnera quelque chose de bien. Quelque chose de réel. En dépit de mes échecs précédents, je sais que de te rencontrer effacera tout le reste. Alors aujourd’hui mon homme, je t’attends.

Puisque je sais que grâce à toi, je me rappellerai enfin ce que ça fait que d’aimer.

Catherine Vignola
CATHERINE VIGNOLA

Une réflexion sur “Mon homme, t’es où ?

  1. Vanessa Poulin Répondre

    Je lis tes textes et a la fin que je te vois ! Tu écris si bien ! C’est si vrai … je te comprends cent mille s l’heure 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *