6 types de personnes qui feront des commentaires sur l’orthèse de ton enfant

kis orthosis

Le jour où on t’annonce que ton mini chéri d’amour va devoir porter temporairement une orthèse, tu paniques, fais un peu le saut, tu te demandes lequel des chapitres tu as mal lus dans le livre d’instructions sur les bébés et tu espères que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible. Prends une grande respiration, cesse l’autoflagellation et va faire le plein de patience, car tu en auras besoin pour faire face aux six types de personnes qui feront des commentaires sur ton enfant et son orthèse.

#1  Les gens inquiets

Fort probablement les membres de ta famille, qui s’imagineront le pire en voyant ton enfant attriqué d’un instrument de torture, d’une orthèse qui a l’air pas confortable pour cinq cents. Ils vont te poser des questions ben intenses, être convaincus que tu atténues la gravité de la situation, valider tout ce que tu leur dis sur internet et te revenir avec des exemples de cas très rares qui ont mal fini. Ne le prends pas mal, ils veulent seulement votre bien.

#2  Les faux scientifiques

Des gens dont tu te fous de l’opinion, mais qui ressentent le besoin de te la partager quand même. Ils seront ignorants, mais de bonne foi et te poseront des questions «champ gauche du genre» : « Il est né avec les forceps ? Un soir de pleine lune ? Un vendredi 13 ? » et te balanceront des affirmations médico-wikipédiennes comme « C’est parce que tu n’as pas mangé assez probiotique pendant ta grossesse» ou «C’est peut-être dû à une allergie au gluten».

#3  Les mamies gentilles

Elles vont venir vous voir au centre d’achats ou à l’épicerie. Elles sont pleines d’amour et en ont vu des vertes et des pas mûres avec leur marmaille. Sous l’attirail de ton marmot, elles verront un enfant résilient qui fait face au premier d’une longue liste d’obstacles, de bobos de genou et de débarques à vélo, desquels il va se relever comme un grand. Et comme elles le disent si bien, « Il s’en rappellera plus le jour de ses noces! »

#4  Les méchants

Prépare-toi, ils entrent gratuitement, sans cogner. T’sais, ces gens dont le jugement est estampé dans leur face, avec un petit nez pincé et un roulement des yeux qui sous-entend un Mère-indigne-qui-a-cassé-son-bébé. Tu pourras les ignorer… Ou ajouter avec plaisir de l’huile sur leur feu en expliquant que ton p’tit monstre porte un casque parce qu’il aime bien donner des coups de tête aux gens qui le regardent de travers. Juste pour voir si leur mâchoire va tomber au plancher pis s’ils vont se retourner sur un dix cent pour éloigner de vous leurs enfants.

#5  Les comiques

Parce qu’il vaut mieux rire de l’éléphant dans la pièce que le pleurer, tu vas être ben contente de temps en temps de parler à des gens sans malice, au sens de l’humour quétaine, qui vous feront des commentaires du genre « Beau petit robot ! » ou « Il est prêt pour la game de football ! ». Ça détend l’atmosphère pis ça fait changement du blabla traditionnel et redondant à propos des bébés.

#6  Les expérimentés

Des parents qui ont vécu quelque chose de semblable et qui compatissent. Ils viendront vers vous sans gêne pour vous dire que leur enfant est passé par là, lâchez-pas, ça dure pas longtemps et c’est un petit mal pour un grand bien. Ils savent très bien comment tu te sens, que ton cœur de maman trouve ça difficile et que tu préférerais de loin épargner ta progéniture et souffrir à sa place parce qu’il est trop petit pour comprendre ce qu’il lui arrive. Mais que tout ça est pour son bien.

Moi, je suis ce parent-là. Celui qui te fait un high-five et qui t’encourage à garder une attitude positive face à cette expérience. Et si je peux te donner un conseil : va investir quelques piastres en autocollants pis amuse-toi à décorer ladite orthèse qui attire tant les regards. Tu vas voir, ça va aussi attirer les sourires.

Mlle B.
MLLE B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *