Je ne t’aime plus 

woman crying man sleeping

Je ne t’aime plus. C’est ce que j’aurais voulu te répondre quand tu m’as demandé comme par habitude « Chérie, qu’est-ce qui se passe? » ce matin. C’est ce que j’ai failli répondre, mais les mots sont restés coincés, comme cette boule qui m’habite depuis des mois déjà. Et j’ai continué ma journée et toi la tienne, comme d’habitude.

Je ne t’aime plus. C’est ce que j’avais en tête quand j’ai dit non, que je n’avais pas envie de prendre du temps pour nous, sans te dire qu’il était déjà trop tard. Que ce temps là, j’aurais voulu que tu le prennes avant. Avant que je m’égare, avant que tu m’ignores, avant que je me perde, avant que tes bras ne soient plus ma destination de rêve. Avant que je ne t’aime plus. Avant que j’aie la quasi certitude que ça ne reviendrait probablement plus jamais.

Je ne t’aime plus. Ce sont ces mots en fond d’écran qui font que j’ai l’air de ne pas te voir, de ne plus t’entendre quand tu me parles de toi, de tes journées merveilleuses ou de tout le reste. Ce sont ces mots qui font obstacle quand tu cherches mon regard, quand tu attends après mon admiration qui ne viendra plus. Ce sont ces mots, criants de vérité, qui ont fermé mon cœur et fait fuir mes sourires. Ces mots qui m’habitent quand je suis à tes côtés dans le lit. À des kilomètres de toi dans ce lit maintenant trop petit.

Je ne t’aime plus. Et j’ai pourtant voulu faire taire ces mots dérangeants, ces mots meurtriers. J’ai tant voulu ne pas les entendre quand ils grondaient de l’intérieur. Pour pouvoir continuer, continuer de vivre au sein de notre famille, dans notre quotidien à l’allure fonctionnelle. J’ai tant voulu les oublier, parce que j’allais te blesser et devoir assumer. Parce que j’allais devoir être seule et devoir agir. Comme une grande, responsable. Comme une femme qui ne t’aimait plus.

Et j’ai donc passé des heures en silence. À côté de toi ou pas si loin. À te regarder pour tenter de sentir autre chose que cette distance qu’on avait laissée grandir entre nous. À chercher dans tes mots, dans tes gestes, un soupçon de magie à quelque part sans jamais retrouver le sentiment de quiétude qui m’habitait, avant, juste quand tu étais là. J’en ai passé des heures de silence à côté de toi, à faire semblant de dormir en voiture pour éviter la discussion que nous allions devoir avoir. Des heures à me demander quand allait se présenter le bon moment pour te le dire. Et encore aujourd’hui je ne l’ai pas trouvé. J’avais fait naître une famille et je ne pouvais pas croire que je songeais à la faire mourir.

Mais voilà qu’ils me suivent, ces mots là. Ils m’habitent, ils me hantent. Demain matin peut être, quand tu me redemanderas encore « Chérie, qu’est-ce qui se passe? », je te dirai la vérité, celle que je maudis. Je ne t’aime plus. Plus assez du moins pour essayer encore, pour espérer plus fort. Il y a, quelque part dans notre histoire, un feu que j’ai laissé mourir.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

9 thoughts on “Je ne t’aime plus 

  1. Julie Répondre

    Oh mon dieu je me sent exactement comme sa en se moment… Je ne sais pas dire…. Quand le dire… Quand je vais détruire ma petite famille … Quand je vais briser le coeur de tout se petit monde qui nous entoure… Je suis si perdu.. Troublé… Je suis en mode automate en esperant que sa ne parrait pas trop que je suis déjà plus parmis eux de loin on semble si heureux mais bientot le chaos va prendre la place de cet amour qui regnait parmis nous….

    1. Camille Répondre

      Wow. Bonne chance à vous. C’est d’une tristesse. Le mieux est sans doute d’en parler sans attendre. Au royaume des coeurs brisés le manque de communication règne, surtout avec soi-même. Bon courage à vous et votre famille.

    2. Marianne Répondre

      J’ai eu le courage de le dire après 3 ans… je rêvais même qu’il meurt pour que ça soit plus simple pour ne pas que j’aille à lui dire ! C’est fini je ne t’aime plus! J’ai réussi non pas à briser ma famille mais a enfin me permettre d’être heureuse. Aussitôt séparé j’ai vu le changement dans mes deux petits cocos qui semblaient suivre avec le bien être de leur maman courageuse !! J’ai donc après 12 ans et demi, deux enfants âgés de 18 mois et 3 ans et demi un travail à temps plein et la vision d’un couple parfait, j’ai répondu à une simple question à leur du dîner qui voulais tout dire … je ne t’aime plus ! 4 ans et demi plus tard je n’ai jamais regretté mon choix (simplement de ne pas avoir eu le courage de le faire plus tôt ) . Alors courage car on n’est jamais vraiment prête …..

      1. Camille

        Bonjour Marianne Félicitations!!! Toute une dose de courage! Ça faisait combien de temps que vous étiez en couple?

  2. Marco Répondre

    L’amour ne doit pas détruire, alors il faut agir. Faire mal ne signifie pas détruire………

  3. Caroline Répondre

    Je me suis sentie comme ça il y a quelques mois déjà. J’ai osé prononcer les mots « Je ne t’aime plus ». Je craignais de briser notre famille aussi…Au final, mes enfants et moi se portons mieux que jamais. Je suis heureuse de ma décision. J’ai retrouvé le sourire, ma joie de vivre, je me sens légère. J’ai même trouvé un nouvel amoureux à qui je prends tant plaisir à dire « Je t’aime ». Je me suis choisie pour une fois parce qu’on a juste une vie à vivre…donc aussi bien de la vivre à 100%. Je te souhaite bonne chance.

  4. Sébastien Répondre

    Je les ai entendus ces mots il y aura bientôt un an. Après 16 ans de relation, presque la moitié de nos vies. Des blessures d’enfance non réglées, des déceptions de couple non dites ou non comprises de ma part, le travail, les enfants…des défis, des obstacles mais surtout la fièrete d’avoir bâtit ce que nous avions. Rien n’était parfait, comme partout, mais c’etait notre imparfait. Nous ne nous parlons plus. Il y a beaucoup de rancune de part et d’autre. Tout ça pour dire Julie Que si tu as ne serait-ce que 1% d’espoir qu’il pourrait peut être y avoir une possibilité de vous remettre au diapason, aies l’ouverture d’esprit et de cœur d’essayer et parles lui en, je suis certain qu’il fera tout pour vous aider vous 2 à redevenir 1. Et si ça ne fonctionne pas, Ben vous aurez essayé, à 2, ce qui n’a pas été mon cas. Un homme ce n’est ps comme une femme, nous n’incubons pas si longtemps et il y a pleins de petits détails qui nous échappent malgré nous. Parles lui et vous verrez après. Bon courage, je sais que Ca ne doit pas du tout etre facile.

  5. .... Répondre

    Je me suis sentie comme ça il n’y a pas si longtemps et pendant longtemps. Par contre, j’étais incapable de briser ma famille. J’ai donc décidé de voir les choses autrement et je suis restée avec lui. Depuis, je me suis surprise à retomber en amour avec lui. Un amour transformé mais un amour qui me rend heureuse et confortable. L’amour est éphémère, à nous de décider ce que nous voulons en faire…

  6. Julie Répondre

    Je suis la dedans.. c’est bouleversant à vivre. Je pense à nos enfants et je ne me résigne pas à le dire : Je ne t’aime plus.

    Il essaye si fort. Quand il me le dit, quand il me le texte et que je lui répond : moi aussi. Le coeur me vire à l’envers. C’est un bon gars un bon père. Mais … Je ne l’aime plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *