5 choses à éviter quand tu deviens maman

baby on couch with sleepy mother

Pendant toute ta grossesse, tu as récolté à gauche et à droite des conseils de tous et chacun pour bien vivre cette grande étape à venir : maman pour la première fois ! Le Mieux-vivre a été ton livre de chevet, tu as consulté des mamans de ton entourage et tu as lu plus de livres sur la maternité que de lectures obligatoires pendant l’école secondaire.  Voici quand même cinq choses à ne pas faire ou à éviter quand tu deviendras enfin maman et qui pourraient peut-être te sauver un peu la vie, la santé mentale, la zénitude ou toutes ces réponses.

#1  Essayer de tout contrôler

Si dans ta vie avant maternité, tu étais du genre à avoir une envie irréversible de tout contrôler, organiser et que les choses aillent selon ce que TU as décidé, terminus ici ma belle, tout le monde descend. Ce temps est révolu et ça risque de fesser sur un moyen temps si tu y résistes. Ton rejeton ne boira pas aux heures que tu voudras, ne s’endormira pas forcément aux heures qui t’adonnent et te fera certainement un caca débordant à l’heure exacte ou tu avais prévu partir pour ton rendez-vous chez le médecin. Hisse donc le drapeau blanc sur le control-freak car tu ne gagneras pas cette bataille-là et tu risques fortement d’y laisser ta chemise.

#2  Ne pas te reposer

Quand tu quitteras le lieu de naissance de ton ptit, un curieux sentiment de superwoman t’envahira, on appelle ça l’adrénaline. Il se peut donc que tu crois pendant quelques jours que même si t’as dormi moins soixante-douze heures, tu peux recevoir la parenté au complet à souper, faire ton lavage, ton ménage, bref comme avant la venue de bébé. Laisse-moi te dire ma chère que, à moins d’avoir un disque dur externe qui t’a permis de stocker des heures de sommeil dans les derniers mois, si tu dors pas, un mur de briques risque de venir se cogner à ta face. Alors pendant les premières semaines de bébé repose-toi le plus possible, la visite va être encore là dans quelques semaines, crois-moi.

#3  T’oublier

Dans le flot des tâches qui vont soudainement t’incomber à ta sortie de l’hôpital, il est possible que ton brushing, ta douche et tes ongles prennent le bord solide. Loin de moi l’idée de te dire de te faire une mise en plis tous les matins, restons réalistes. Ça demeure important que tu fasses pas le saut en passant devant le miroir le matin (ou la nuit) en voyant ton reflet dans le miroir. Une petite session chez la coiffeuse ou un massage d’une heure peut remettre la femme en toi sur le piton en un rien de temps. C’est la clé pour trouver l’équilibre entre la femme et la maman, c’est plus important que tu le crois !

#4  Ne pas laisser assez de place au papa

Dans la majorité des cas, cet enfant-là aura été fait à deux et doit donc être chouchouté à deux. Il se peut que tu penses que parce que tu allaites, papa n’a pas vraiment sa place. Ou bien tu ressens le besoin de t’occuper du poupon en tout temps parce que tu as l’impression que seule toi sais comment faire. Eh bien, j’ai des nouvelles pour toi, fille. Vous avez eu neuf mois pour vous préparer et tu sais pas plus que lui comment ça marche cette p’tite bête-là ! Fait que pogne ton chum dans un coin et explique-lui que tu as besoin de lui d’un coup que ce ne serait pas assez clair.  Il peut aisément aller chercher bébé pour l’allaitement nocturne et il est autant en mesure que toi de l’endormir, de lui changer sa couche ou de l’emmener en promenade. TEAM WORK !

#5  Les forums de mamans

Il se peut que dans les premières semaines, tu te demandes pourquoi ça vient pas avec un manuel d’instructions un bébé. Il mange-tu assez, il dort-tu assez, ses cacas sont-tu corrects… Tu vas te poser des questions sans cesse. C’est aussi possible que dans un élan d’interrogation, tu trouves pertinent de taper « quand bébé fait ses nuits » ou bien « cacas de bébé bizarres » sur google. On l’a toutes fait. Plusieurs forums peuvent t’aider et répondre à tes questions, mais c’est aussi possible que tu capotes à la lecture des aventures de l’une pis l’autre (on trouve de tout…) et que tu viennes à penser que ton bébé est pas normal. Tu risques de t’inquiéter pour encore plus de trucs qu’avant alors le hamster dans ton cerveau va peut-être te demander son 4%. Laisse faire ça et fais toi confiance car c’est TOI la maman de cet enfant-là et il va très vite te faire comprendre si quelque chose le dérange.

 

Audrey Bouchard
AUDREY BOUCHARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *