Maman, je ne veux pas vieillir : réponse à ma fille

anxious little girl

Ma belle,

Tu vas vieillir. Tes princesses feront place à des rock stars barbouillées. Tes tee-shirts vont raccourcir et tes jeans rétrécir. Tu vas cacher tes émotions sous une couche de mascara waterproof que je désapprouverai sans aucun doute. Mais je n’aurai pas d’argument puisque je cache aussi les miennes sous plein d’autres choses tous les jours.

Tu diras parfois oui quand tu penses non. Parce que c’est souvent ce qu’on fait quand on veut être aimée ou ne pas avoir mal. Et ça m’arrache le cœur de te dire ça parce que j’aimerais tant que tu ne veuilles pas qu’on t’aime aussi fort.

Tu vas parfois t’endormir sur des non-dits parce que tes mots ne voudront pas sortir seuls. Et quand j’irai chercher ces mots moi-même, tu seras tiraillée entre le soulagement… et la colère de les avoir prononcés. Et je serai tiraillée entre la peine et la colère parce que tu souffres.

Ta première peine d’amour va te faire tellement mal que respirer deviendra une épreuve et ce jour-là,  je te promets de respirer pour toi jusqu’à ce que la douleur s’estompe parce que personne n’a respiré pour moi et j’ai pensé que j’allais en mourir.

Autant tu veux être comme moi en ce moment, autant tu lutteras pour être différente plus tard et c’est sans doute ça qui fera de toi l’être unique que tu deviens peu à peu.

Tu feras des choix, souvent les pires que l’on puisse faire. Mais ce seront les tiens et je serai fière de toi de toutes les manières possibles. Tu vivras des amitiés louches et houleuses, des succès obtenus d’arrache-pied, des défaites qui te feront verser des larmes brûlantes, mais aussi faire des pas de géants et je serai toujours derrière toi.

Puis un jour, tu jetteras une couche sale en soupirant d’épuisement et je te dirai affectueusement que ce sont là tes années les plus heureuses, comme toutes celles qui font avancer ta vie.

Tu vas vieillir ma fille, mais prends tout ton temps.

Parce que le temps qui passe ne revient pas.

Dominique Careau
DOMINIQUE CAREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *