6 choses que tu dois absolument savoir avant l’accouchement de ta blonde en tant que futur papa

father listening to baby

Tu ne pourrais pas être plus heureux, ta vie va vraiment bien, tu as une merveilleuse femme à tes côtés et vous avez enfin décidé de faire un bébé.

Avant de sauter à pieds joints dans ce rôle de nouveau papa, voici six choses que tu dois absolument savoir concernant l’accouchement de ta blonde. Six affaires que tu n’apprendras certainement pas dans les cours prénataux.

#1  User de ta patience

Entre l’accouchement de ta belle-soeur qui a fait ça en deux temps trois mouvements pis ta cousine qui a presque accouché dans son auto, ça se peut que celui de ta blonde ressemble à un accouchement-marathon de vingt-trois heures et demie. Ça fait que tu vas devoir user de patience. Un peu, beaucoup, énormément.

#2  Ça se peut que ta blonde soit chiante moins sympathique que d’habitude pendant le travail

Et c’est là, si tu avais été épargné en cours de grossesse, que tu découvriras les surprenants effets psychologiques engendrés par les hormones de la grossesse. Prends une grande respiration et sors ventiler au besoin. Ça va passer.

#3  Tu vas voir ta blonde souffrir 

Comme dans « souffrir le martyre ». Pis ça se peut que tu te sentes particulièrement impuissant. Contente-toi juste d’être là pis d’éviter de t’évanouir.

#4  Ta blonde sera vraiment laide quand elle va accoucher

Oublie la femme sexy et béate dans sa jolie robe comme à votre premier rendez-vous amoureux. Autant t’y préparer tout de suite, elle va transpirer, gémir, faire des sons bizarres, avoir le visage déformé par l’effort et la douleur, mais n’aie pas peur, avec tout l’amour que tu lui portes, tu la trouveras sûrement magnifique.

#5  T’as le droit de pleurer

C’est le plus beau jour de votre vie. Non évidemment pas en ce qui concerne la fin de ta liberté infinie, mais de ta nouvelle vie qui commence. Ce nouveau chapitre qui durera au minimum dix-huit ans de pas-de-grasse-matinée, mais aussi parce que vous venez de créer la vie.

#6  Ça en vaut la peine

Tu seras encore là peu importe le temps que ça prendra. Mais rappelle-toi que ce que tu vas ressentir au moment où tu verras ta huitième merveille du monde aussi parfaite que dans vos rêves, tout cela sera vite oublié.

Jusqu’au prochain.

Julie Gagnon
JULIE GAGNON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *