5 dépendances étranges de la mère indigne

woman chocolate addiction

Que ce soit alimentaire, matérielle, ludique ou tout simplement débile, chaque mère indigne qui se respecte a une ou plusieurs dépendances plus ou moins weird. Je te vois de derrière mon écran en train de rouler des yeux de derrière le tien, te disant que cet article ne te concerne pas… mais je sais fort bien que tu te reconnaîtras. À une ou plusieurs reprises… tu veux parier?

#1 Odoro-maniaque

L’odoro-maniaque se distingue par son goût marqué pour les odeurs puissantes communément fuies par le commun des mortels. Par exemple, les crayolas ou sharpies odorants, le papier journal ou les cartons ou encore carrément les huiles à moteur.

#2 Choco-maniaque

La choco-maniaque sommeille en chacune de nous. Que ce soit sous sa forme liquide ou solide, le cacao fait son entrée dans notre système parfois de façon sournoise, parfois avec grand déploiement, selon l’émotion ressentie. Si elle est modérée dans sa dépendance, la choco-maniaque peut (parfois) partager avec ses semblables.

#3 Parachuto-maniaque

Cette espèce n’est pas adepte de haute voltige – au contraire. Elle préfère le confort de ses pantoufles… et de ses bobettes. Celles qui sont grandes, trouées, effilochées et CONFORTABLES. Libre comme l’air, elle dort vraiment bien. Pis dans le noir sous les couvertures, on voit rien, right?

#4 Toutou-maniaque

La mère qui a un toutou passé la vingtaine peut officiellement se déclarer comme vivant avec une dépendance. Selon la grosseur de l’être aimé (je parle toujours de l’animal en peluche), cela peut possiblement nuire au sommeil partagé avec l’autre être aimé (celui qui respire pour vrai) partageant également ledit lit.

#5 Couche-maniaque

Les couches lavables peuvent provoquer chez la couche-maniaque l’envie irrépressible d’en acheter par dizaines, voire centaines – d’un seul coup. Non, mais, sont tellement cuuuuuuuuuuuutes!! Faut pas perdre de vue l’utilité première de la couche lavable, mesdames… la deuxième étant (peut-être?) de te faire économiser des sous? (insérer ici des bruits de criquets)

Te reconnais-tu, toi?

 

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *