3 trucs dont tu n’as pas besoin comme parent

kid vomit in car

Comme parent, ton quotidien est bien assez intense de même! Il est magnifique, aussi, qu’on se le dise, mais il est vraiment intense..! Tu n’arrêtes jamais. Tu en as plein les bras avec toutes les obligations quotidiennes. Juste la routine t’étourdit, juste faire tout ce que tu as à faire dans une journée est un exploit.

Alors quand tes enfants t’arrivent avec un rhume, une grippe, une otite, ou une conjonctivite, tu es découragée. Tu n’as pas de temps à l’agenda pour ça. Mais bon, tu essaies de voir le bon côté des choses, de te dire que ça renforce leur système immunitaire, que tu passes des moments de qualité avec eux, à les cajoler et à les coller.

Mais il y a des trucs qui n’en ont pas, de bons côtés. Qui ne servent à rien. Des trucs dont tu te passerais comme parent.

#1  La gastro

Juste le mot provoque des symptômes en toi. Tu deviens hypocondriaque dès que tu croises quelqu’un qui a la gastro. Tu as mal au cœur, tu fais de l’anxiété et tu t’éloignes comme si le simple fait de respirer le même air allait déclencher l’épidémie! Juste lire la notice sur la porte du CPE, comme quoi certains enfants en sont atteints, te donne envie de prendre une journée de maladie préventive! Mais bon, tu finis par te raisonner, parce que des journées de congé de maladie, tu n’en as pas des tonnes.

La gastro est une bitch! Non seulement elle est dégueulasse et fait souffrir ton enfant, mais elle se multiplie et ne finit pas de finir sans avoir atteint ben comme faut chaque membre de la maison!

Et sincèrement, que les enfants l’attrapent, c’est une chose. Et pas une chose le fun, c’est clair. Mais le problème avec cette maudite-là, c’est quand le parent la pogne… Comment veux-tu soigner tes petits quand tu es sur le point de mourir? Non mais c’est vrai, quand tu as la gastro, tu as de la misère à te déplacer. Tu as vraiment l’impression que JA-MAIS tu vas aller mieux! Chaque mouvement est un combat sans fin. Tu voudrais juste dormir…

Oui, la gastro est ta pire ennemie comme mère! Et elle revient souvent, la bitch!

#2  Les poux

Ça c’est juste ‘’non’’! C’est juste arkeeeee! Voyons, pourquoi ça existe ces petites bêtes-là? C’est quoi l’idée d’aller fonder sa famille sur la tête de tes enfants?

Quand tu as des garçons, tu peux toujours leur raser la tête, t’sais, question d’être certaine de t’en débarrasser au plus vite. Mais quand tu as aussi une jolie blondinette de quatre ans, tu te dois de lui vérifier la tête TOUS-LES-SOIRS pendant une période qui te semble l’éternité! Et ça c’est sans compter tout le lavage de draps, toutous, serviettes, etc. La joie!

Et toi, là, le parent monoparental, tu fais quoi avec ta tête? Parce que oui, tu les as collés, tes enfants. Et oui, les petites bestioles ont sauté de leur tête à la tienne! Alors tu fais quoi?? Tu dois trouver un adulte pas trop dégoûté qui te checkera la tête aux deux jours et qui te fera le super traitement pour tuer tes nouveaux amis!

Et une fois l’épisode ‘’poux’’ terminé, tu deviens parano et tu surveilles très souvent la tête de tes petits. Et tu attaches TOUJOURS les longs cheveux blonds de ta fille!

Fait que les poux, c’est juste ‘’non’’!

#3  Les vers intestinaux

Ok, ici, tu as juste une question : POURQUOI??? C’est pas sérieux, là? Des vers qui sortent des fesses de tes amours et qui les font hurler de douleur? Ben voyons!!

Encore une fois, tu dois tout laver, pour te débarrasser des œufs qui pourraient être partout! Tu fais du lavage, tu désinfectes et tu pleures un peu ta vie de découragement! Et tu te laves les mains comme si ta vie en dépendait, trois mille fois par jour!

Tous les membres de la famille doivent être traités de façon préventive et c’est une très bonne chose. Parce que là aussi, dès que tu vois une de ces bestioles, ça te met soudainement à piquer là où il est gênant de te gratter. C’est tellement psychologique, mais hors de ton contrôle!

Et lorsque ton enfant retourne à la garderie, une fois le traitement administré, tu dois avertir l’éducatrice et la direction. Vraiment un super moment (voir ici les yeux levés au ciel)!

Tous ces « petits aléas » de la vie de parent ne sont évidemment pas la fin du monde. Tu le sais, qu’il y a pire.

Mais reste que tu t’en passerais.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *